KOOZA, le retour aux sources du Cirque du Soleil

Mark Hamilton

Mark Hamilton est gestionnaire de communauté pour QueerMTL et un musicien qui voyage partout dans le monde grâce à ses projets Woodpigeon et Frontperson. Également étudiant des cycles supérieurs en histoire, il mène des recherches sur l’activisme LGBTQ+ dans la métropole. Résident de Montréal depuis 2015, on le retrouve le plus souvent en route sur un vélo BIXI, avec quelques minutes de retard.

Cet article a été mis à jour le 27 mai 2022.

Si Montréal est l’épicentre du cirque en Amérique du Nord, le Cirque du Soleil en est l’un de ses joyaux. Symbole de la créativité propre à la métropole québécoise, il est si bien enraciné dans la culture locale qu’ici, on l’appelle tout simplement « le Cirque ». Au printemps 2022, notre Cirque bien-aimé fait un retour aux sources avec KOOZA, un spectacle mettant à l’honneur deux traditions circassiennes, l’acrobatie et le clown.

Une histoire immersive

KOOZA, c’est l’histoire de L’Innocent, qui cherche sa place dans ce monde, et de toute une galerie de personnages - Trickster, le Touriste tonitruant, le Roi — dans un décor immersif impressionnant, où s’enchaînent des numéros de prouesses acrobatiques et de contorsion. Sangles, cerceaux, fil de fer, planche sautoir, unicycle, roue de la mort, chaque numéro est un hommage inoubliable à la grande tradition de virtuosité des artistes de cirque. Histoire humaine, KOOZA rend aussi sous son magnifique chapiteau du Vieux-Port de Montréal un chaleureux hommage à la tradition clownesque. Dans la lignée des plus grandes productions circassiennes du monde entier, KOOZA trouvera sans mal sa place au panthéon des spectacles du Cirque du Soleil.

 

Un grand spectacle estival sous chapiteau

Tirant son nom du nom sanscrit koza (« boîte »), KOOZA, l’un des plus gros spectacles de l’été dans la métropole, réserve son lot de surprises sur scène comme en coulisses, avec sa formidable équipe d’artistes et de concepteurs. Avec pour inspiration Klimt, Mad Max, Le magicien d’Oz et les marching bands (fanfares), la créatrice des costumes, Marie-Chantale Vaillancourt a réalisé pour les interprètes de KOOZA plus de 1000 articles de scène. Tirant des éléments de la musique traditionnelle indienne et du funk des années 1970, la partition de Jean-François Côté va de passages arrangés pour de petits ensembles à de grandes orchestrations. Le scénographe Stéphane Roy a, quant à lui, conçu de vastes structures mobiles et des plateaux étagés au décor éclatant qui titillent les sens en évoquant tant la tradition du spectacle sous chapiteau que les effets d’éclairage du XIXe siècle. KOOZA sera le point d’exclamation de toute virée estivale à Montréal, pour les petits comme pour les grands. Billets et forfaits sont d’ores et déjà en vente.

Mark Hamilton

Mark Hamilton est gestionnaire de communauté pour QueerMTL et un musicien qui voyage partout dans le monde grâce à ses projets Woodpigeon et Frontperson. Également étudiant des cycles supérieurs en histoire, il mène des recherches sur l’activisme LGBTQ+ dans la métropole. Résident de Montréal depuis 2015, on le retrouve le plus souvent en route sur un vélo BIXI, avec quelques minutes de retard.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité