Musique électro et flocons à l’Igloofest

Robyn Fadden

Musique électronique grisante, rythmes dansants et… manteaux d’hiver! C’est ce que vous réserve le populaire festival musical hivernal et extérieur Igloofest qui, pour son 12e anniversaire, mettra en vedette Kaytranada, Bonobo, Sasha & John Digweed et bien d’autres artistes électro incroyables.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Proposant des partys à ciel ouvert uniques, Igloofest fait partie de ces événements que l’on peut vivre «seulement à Montréal». Pièce importante du puzzle de la scène musicale électro de Montréal, Igloofest, pendant hivernal du très estival Piknic Electronik, marie les grands noms internationaux aux stars locales durant trois fins de semaine : les jeudis, vendredis et samedis, du 18 au 20 janvier, du 25 au 27 janvier et du 1er au 3 février, au quai Jacques-Cartier du Vieux-Port de Montréal.

Que vous soyez fan de deep-house ou de dub-techno, que vous préfériez relaxer au coin du feu ou danser dans la neige, que vous soyez du type bière ou chocolat chaud, Igloofest propose, chaque soir, de tout pour tous les goûts. Le festival prendra son envol le 18 janvier avec les rythmes uniques et primés du Montréalais d’origine haïtienne Kaytranada et le house et rap rétro de Kiddy Smile. La soirée suivante, ce sera au tour du dance envoutant du Français Petit Biscuit, alors que les Montréalais Ouri et Frankie Teardrop occuperont la deuxième scène. Le samedi sera tout aussi rythmé grâce aux grooves du légendaire producteur britannique Bonobo et des cadences hip-hop expérimentales de TOKiMONSTA. Les Montréalais Vilify et Deadboy seront aussi de la fête pour faire danser la foule.

Le deuxième week-end débutera le 25 janvier avec le trap et la basse pesante de l’artiste de Los Angeles NGHTMRE et un set de trois heures aussi senties avec Michael Sparks, sur la deuxième scène. Ce sera la première de deux soirées ouvertes aux 16 ans et plus (l’âge minimum est habituellement de 18 ans à Igloofest et dans les boîtes de nuit du Québec). Le 26 janvier, le génie néerlandais du future house Oliver Heldens sera de la partie en plus des maîtres locaux des pistes de danse Kora et Jesse Zotti. Le 27 janvier, l’as du techno et légende montréalaise de l’électro Misstress Barbara s’amènera. Le spécialiste espagnol du house Rafa Barrios et le Montréalais Bamboo Herman seront aussi présents.

Thumbnail

La dernière fin de semaine d’Igloofest s’ouvrira au tout premier jour de février avec une soirée consacrée au trap de DJ Esco et la participation de Boi-1da, le producteur canadien derrière le succès Work, de Rihanna, et l’étiquette OVO Sound, de Drake. Le membre de Dead Obies VNCE CARTER poussera également son hip-hop. Cette soirée est aussi ouverte aux 16 ans et plus. Les superstars du house progressif et du trance Sasha & John Digweed s’occuperont de la foule pendant trois heures le 2 février. Ils n’ont pas mis les pieds ensemble à Montréal depuis 10 ans, alors ce spectacle s’annonce bien spécial. L’étiquette française Hungry Music se chargera de la grande finale, le 3 février : les sons mélodiques de N’To, de Worakls et de Joachim Pastor se feront entendre. Chaque week-end, profitez de la musique au milieu de la foule de danseurs ou sur la terrasse VIP. Après avoir avalé une poutine ou un burger, visitez l’Igloovillage et dévalez l’Iglooglisse!

Robyn Fadden

Robyn Fadden, blogueuse

Découvrir des groupes de musique, s’émouvoir d’une œuvre d’art, et occuper son énergique bambin sont autant de choses auxquelles se consacre l’auteure et rédactrice montréalaise Robyn Fadden. MUTEK, l’hebdo culturel Hour, ARTINFO et CKUT 90,3 FM sont au nombre des événements qu’elle a couverts.

Facebook / Twitter Instagram