6 idées déco inspirées de lieux montréalais

De carrelage éclatant en miroir de plafond, toutes les tendances du design trouvent leur place dans les restos et bars montréalais. Voici six super idées de déco à prendre en photo, puis à recréer à la maison.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

1. Atout carreaux

Dans les restaurants de Montréal et de la province, les carreaux de céramique, esthétiques et faciles à nettoyer, font leur premier grand retour depuis les années 1970. Au Restaurant Mélisse, baissez les yeux pour admirer le seyant motif géométrique de son carrelage. Au Un Po Di Piu, les petits carreaux de couleur au sol forment un ensemble psychédélique. Au Damas, leurs formes accentuent le décor de marché oriental de l’endroit. Au LOV McGill, le carrelage hexagonal de pierre immaculée qui orne le bar contribue à la luminosité et au côté spacieux du lieu. Le mur en carreaux blancs de Pumpui rappelle que pour impressionner, il n’est pas indispensable de miser sur la couleur.

Thumbnail

2. Miroir, miroir

Sortez de l’ombre, au restaurant ! Un miroir de plafond agrandit et donne de la hauteur, quel que soit l’espace. Au Rosélys, le restaurant de l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, la géométrie de l’imposant carrelage noir et blanc (notre première tendance !) se reflète dans le miroir à l’opposé. Au Hopkins, dans Notre-Dame-de-Grâce, un miroir en large bandeau installé au centre du plafond reproduit les accents cuivrés de la salle et l’action au bar. À l’Atwater Cocktail Club, aux boiseries sombres, l’activité incessante est amplifiée par les surfaces réfléchissantes qui dominent le bar.

Thumbnail

3. L’alliage du laiton

Une tendance s’est clairement dessinée dans les dernières années, comme l’attestent la décoration de nombreux établissements en ville : le laiton. Tel l’inox des années 2000 pour la déco moderniste et industrielle, le laiton est aujourd’hui roi. Il est partout, comme dans le luminaire de la Brasserie Harricana, du Moccione, du Restaurant Mélisse et du Hopkins, qui l’emploie aussi autour des plateaux de tables, ce qui confère au lumineux espace une dose supplémentaire d’éclat. Au Restaurant Rosélys, ce sont les tabourets du bar qui luisent d’un reflet cuivré. Conclusion ? Le laiton, une tendance béton !

Thumbnail

4. Le papier peint tape-à-l’œil

Rien de tel qu’un papier peint voyant pour impressionner à peu de frais. Bien sûr, il faut savoir l’utiliser judicieusement : les toilettes de la Brasserie Harricana (où il tient du graffiti) et du Lawrence (avec ses visages d’époque victorienne) valent le coup d’œil. À l’Agrikol, les grandes feuilles de palmier du papier peint et les couleurs pastel vous transporteront dans les îles ; L’Gros Luxe de la Petite-Bourgogne remet, quant à lui, le damassé au goût du jour.

Thumbnail

5. Le tabouret de bar

On le trouve partout en ville et pour une bonne raison : le tabouret de bar, la solution idéale pour les petits espaces, protège l’intimité d’un repas en tête à tête et permet l’anonymat du client solitaire. Jetez un œil à notre liste des meilleurs endroits où manger en solo à Montréal et essayez les tabourets de bar de restos somptueux tels que Hoogan et Beaufort (bois blanc et bond), Cadet (cuir noir et quartz crème), la Taverne Square Dominion (un voyage dans les années 1940) et Moleskine Restaurant (avec son bar en U derrière lequel s’agite son personnel).

Thumbnail

6. Les murs végétaux

Débordant de plantes, le mur végétal améliore la qualité de l’air et donne de la vie à un intérieur. À l’élégant Maggie Oakes, le restaurant de l’hôtel William Gray, dans le Vieux-Montréal, un mur est garni de verdure. Au Cagibi, on sirote son café au beau milieu des plantes vertes. Au Foiegwa, les fougères qui jouxtent les banquettes végétalisent sa carte de plats riches et délicieux.

Isa Tousignant

Isa Tousignant, blogueuse

Rédactrice spécialisée dans les arts et le style de vie, Isa Tousignant vit dans le quartier montréalais de Parc-Extension. Quand elle ne promène pas son carlin borgne, elle écume les expositions, fait des emplettes d’articles vintage, sillonne la métropole ou encore crée des modèles de bijoux pour sa marque, Gré.

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.