Le célèbre festival Black & Blue de Montréal a 28 ans

Richard Burnett

Une kyrielle de DJ internationaux réputés seront à Montréal pour faire danser des milliers de festivaliers venus d’un peu partout sur la planète lors de l’édition 2018 du Festival Black & Blue. L’événement, qui se déroulera du 3 au 9 octobre, concorde avec le long week-end de l’Action de grâce canadienne et du Jour de la découverte américain. Cette année, l’événement de nuit du Black & Blue sera tenu le 7 octobre.  

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Les divas de la piste de danse

Black & Blue a été fondé en 1991, après la descente de police malheureuse de 1990 qui a éclaté lors d’une soirée au Sex Garage, dans le Vieux-Montréal. On surnomme souvent cet événement le « Stonewall de Montréal ». La rafle qui a eu lieu pendant ce party underground a directement mené à la création de Black & Blue. « Nous nous sommes dit que Montréal avait besoin d’une bouffée d’air frais », souligne Robert Vézina, à la tête de Black & Blue.

Le tout premier party, en 1991, attire quelque 800 fêtards et permet d’amasser 3 500 $ pour SIDA bénévoles Montréal. Black & Blue est rapidement devenu le party de nuit annuel le plus populaire de la planète. Au fil des ans, des DJ internationaux comme Danny Tenaglia, Victor Calderone et Peter Rauhofer ainsi que des vedettes de la pop et du dance comme The Human League, Jimmy Somerville, Martha Wash et Loleatta Holloway sont passées par l’événement.

En 2000, pas moins de 18 000 festivaliers ont dansé toute la nuit au Stade olympique. Au cours des 27 dernières années, Black & Blue a remis 2 millions de dollars à des organismes de lutte contre le sida et à des groupes communautaires LGBTQ.

Thumbnail

Chrome !

Le thème de la 28e édition présentée cette année est « Chrome ». « Pour la première fois depuis des années, nous occuperons deux grands espaces (MTELUS et le Club Soda, qui sont situés tout près l’un de l’autre) pour l’événement principal », indique Robert Vézina. Chrome est un clin d’œil à l’univers des boîtes de nuit. C’est un matériau qui donne une allure sexy aux plus grandes adresses disco de la planète. Dans cette veine, nos designers ont préparé des décors et des costumes magnifiques... en plus de nombreuses boules disco !» 

Parmi les événements à surveiller cette année, notons le Bal en Cuir – Édition Solid Gold, le 5 octobre, mettant en vedette le célèbre DJ Tom Stephan. Le tout se déroule au légendaire Cabaret Lion d’or de Montréal, où le gangster Al Capone a mis les pieds pendant la prohibition (la légende dit qu’il existe encore un tunnel pour s’échapper dans les loges). Au Sky, dans le Village, toujours le 5 octobre, sera tenu le party Twinkle – Neon Glam. Finalement, le party KODE : Chrome (avec code vestimentaire) sera présenté le 6 octobre au Club ÖriGn, dans le Vieux-Montréal, un espace très gay-friendly.

L’événement principal de Black & Blue

L’événement principal de Black & Blue, le 7 octobre, est surnommé « Chrome » et sera tenu dans deux grandes salles, MTELUS (ancien Metropolis), de 17 h à 3 h, et Club Soda, de 1 h à 10 h (le 8 octobre au matin). Les têtes d’affiche au MTELUS incluent le DJ Roger Sanchez, la chanteuse et DJ Ultra Nate – qui a atteint le sommet des palmarès en 1997 avec son hymne gaie house Free, qu’elle chantera pour l’occasion – et le DJ montréalais Champion. Au Club Soda, les DJ Angel Moraes et Abel Aguilera seront entre autres de la partie.

Black & Blue : gai et ouvert à tous

Black & Blue a débuté comme un party gai, puis a été élu parmi les meilleures soirées de la planète grâce à une production toujours impeccable. Une des raisons qui explique la longévité de Black & Blue, c’est que le festival n’est plus réservé qu’aux gais.

La piste de danse de Black & Blue est ouverte à tous et à toutes. Il s’agit d’un des rares endroits où l’orientation sexuelle ne fait pas de différence. Les gais et les hétéros se mêlent et exit l’homophobie.

« Black & Blue est redevenu très gai dans les dernières années, souligne Robert Vézina. C’est toujours un party très gai, mais où tout le monde est le bienvenu. Puisque nous serons au MTELUS et que Champion fait partie des invités, nous attendons un public un peu plus diversifié cette année. »

De plus, durant l’événement principal du Black & Blue, la plus petite salle du MTELUS, M2 (connue autrefois sous le nom de Savoy), vibrera aux rythmes de nombreux DJ, y compris la légende montréalaise Jojo Flores. « Nous recevons Jojo, mais aussi DJ Maus et DJ Mightycat, qui ont plusieurs fans qui se mêlent aux foules gay-friendly de Montréal », ajoute M. Vézina. 

Le 28e festival annuel Black & Blue de Montréal sera présenté du 3 au 9 octobre, pendant le week-end de l’Action de grâce canadienne et du Jour de la découverte américain. Pour plus d’info ou pour acheter des billets, visitez le www.bbcm.org.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +

Pour consulter la liste de nos collaborateurs habituels, cliquez ici.