En piste (de danse) pour Black & Blue!

Richard Burnett

Bientôt, des DJ de renommée internationale feront danser des milliers de fêtards venus du monde entier à la 27e édition du Festival Black & Blue. Du 5 au 9 octobre, durant la fin de semaine de l’Action de grâce canadienne et du Colombus Day américain, le festival battra son plein, et son événement principal se tiendra à l’amphithéâtre Pierre-Charbonneau, le 8 octobre, au Parc olympique de Montréal.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Le plus gros party de la planète

Le premier party Black & Blue a eu lieu en 1991, après la terrible descente de police au party Sex Garage, dans le Vieux-Montréal (le « Stonewall » montréalais). C’est cette brutale intervention policière dans une fête privée qui a mené à la création de Black & Blue. « Nous pensions que Montréal avait besoin d’une bouffée d’air frais », dixit Robert Vézina, le grand manitou du festival.

De fête aux 800 participants à sa première édition – à l’occasion duquel 3500 $ avaient été amassés pour Aids Community Care Montreal –, Black & Blue est rapidement devenu le gros party dansé de toute la planète.

L’affluence y a été maximale en 1999, avant les attentats de 2001, quand 17 000 noceurs se sont présentés au Stade olympique. Au cours des 26 dernières années, le festival a fait don de deux millions de dollars à divers organisations et groupes soutenant la communauté LGBT et les personnes atteintes du sida.

Thumbnail

Luminocity

Le thème de cette 27e édition est Luminocity : Montréal, la ville des lumières!

« Les participants célébreront la diversité avec des effets lumineux, à l’occasion des célébrations du 375e anniversaire de Montréal », explique Robert Vézina.

Les activités de ce festival de cinq jours comprennent le Cocktail des présidents MTL 375, le 5 octobre, à l’Écomusée du fier monde, l’ultrapopulaire Bal en cuir 375 degrés, le 6 octobre, au Bain Mathieu, et, pour les plus jeunes, le Twinkle Party Diverse City, le 7 octobre, au Théâtre Berri.

Thumbnail

L’événement principal

Intitulé Luminocity, l’événement principal aura lieu le 8 octobre à l’amphithéâtre Pierre-Charbonneau, de 22 h à 10 h, le lendemain. Des spectacles seront présentés toute la nuit sur une piste de danse immersive, dans un environnement lumineux dernier cri et une ambiance unique et festive.

Les deux DJ vedettes en seront Roger Sanchez et Victor Calderone. « Nous sommes enthousiasmés par cette nouvelle édition, car il est rare d’avoir deux DJ de ce calibre à un même événement », confie Robert Vézina.

Inclusion sur la piste de danse

À sa création, Black & Blue est un party gay et, avec le temps, ses flamboyantes éditions lui ont valu le titre de plus gros party au monde. Une des raisons de cette longévité est qu’il n’est plus un party uniquement gay.

Dans les dernières années, Black & Blue est en effet devenu populaire auprès des jeunes et des personnes ouvertes aux gays. Sur la piste de danse des soirées du Black & Blue, on ne se soucie guère de l’orientation sexuelle de tout un chacun!

« L’événement principal de Black & Blue est plus gay aujourd’hui qu’il ne l’était à la fin des années 1990 ou même au début des années 2000, comment Robert Vézina. Mais nous avons l’impression que, cette année, il sera un plus mixte et fréquenté que dans les dernières années, en raison de la présence de Roger Sanchez et de Victor Calderone. »

La 27e édition du festival annuel Black & Blue aura lieu du 5 au 9 octobre. Détails et billets à www.bbcm.org.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +