Faire le plein de chaleur cet hiver à Montréal

Laure Juilliard

Quand les températures plongent et que la ville se couvre d’un grand manteau blanc vient une irrésistible envie de réconfort. Voici nos suggestions pour avoir bien chaud durant les mois frisquets.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Rituel tropical

Au très chic Ritz-Carlton de Montréal, les feuilles de bananier sont depuis peu reines au spa St James. Reconnues pour leurs propriétés antioxydantes et thérapeutiques, elles sont appliquées, tièdes, sur le corps, puis recouvertes d’un linge chaud et humide. Un aller simple pour la détente dans un parfum de forêt tropicale. Vient ensuite un massage de 90 minutes, revigorant et apaisant : une merveilleuse et luxueuse parenthèse dans l’hiver montréalais.

 

 

Thumbnail

Bulle de chaleur

D’origine finlandaise, l’hydrothérapie dynamise et apaise remarquablement le corps. En alternant chaud et froid, les bains nordiques offrent un moment de détente bien mérité. Chic et épuré, le Scandinave Spa Vieux-Montréal allie les bienfaits de cette tradition ancestrale à un décor soigné. Très agréable. Vous aimerez aussi l’intimité du circuit thermal du Spa William Gray, doté, notamment, d’une salle d’halothérapie garnie de sel himalayen, d’un sauna infusé aux herbes et d’une merveilleuse piscine extérieure saisonnière. Réservez son traitement maison : un massage de 100 minutes sur un lit Gharieni chauffé, garni de sable de quartz et recouvert de draps doux. Pour en avoir plein la vue, embarquez sur le Bota Bota, spa-sur-l’eau, qui offre un incroyable panorama du Vieux-Montréal, à admirer d’un bain bouillonnant ou de l’un des grands hublots-lits à même le Saint-Laurent. Et pour se sentir en campagne en pleine ville, le Strøm spa nordique de L’Île-des-Sœurs, stylé et spacieux, est tout indiqué. Du bien-être à profusion.

À lire en complément : Spas montréalais où relaxer et se faire chouchouter.

Thumbnail

Trinquer au saké

Un cerisier en fleur a poussé dans le Village. Nouvelle pépite de la bande du Red Tiger et du Kamehameha, Le Blossom propose la plus grande sélection de sakés de Montréal et un concept gourmand de temaki (long sushi) minute. Un refuge moderne et branché où se réchauffer le gosier avec cet élixir de riz fermenté et quelques délicieux rouleaux, tout frais.

À lire en complément : Un toast aux bars à cocktails de Montréal.

 

 

Thumbnail

Boire la tasse

Des petits scones à l’étage, une ribambelle de douceurs au second et un éventail de bouchées salées au premier : le high tea à l’anglaise du Rosélys, le nouveau restaurant aux touches Art déco du Fairmount Le Reine Elizabeth, vous fera grimper au septième ciel de la gourmandise, devant un bon thé fumant, évidemment. Ne manquez pas de zieuter, au rez-de-chaussée, les flammes de la cheminée circulaire vitrée du café Kréma, tandis que flotte l’arôme réconfortant du café frais.

À lire en complément : Au coin du feu et Où prendre le thé à Montréal.

Cantine enflammée

À la nouvelle épicerie-comptoir Pumpui, surprenante voisine des restaurants italiens traditionnels de la Petite-Italie, on a particulièrement aimé les currys thaïlandais goûteux, généreux et bien épicés, qui font des plats réconfortants en cas de température polaire. Le bonheur!

À lire en complément : Plats épicés par temps froids à Montréal.

Thumbnail

How do you like your fondue?

Savoyarde ou japonaise?

Grand classique des temps froids, la fondue a de nombreux adeptes (et elle est une délicieuse solution de rechange à la traditionnelle poutine québécoise). Qu’on l’aime à la française, à La Fonderie ou à La Raclette, ou à la nippone, au Shabu Shabu Kagayaki, une chose est sûre, elle nous fait toujours rosir de bonheur.

À lire en complément : Où manger de la cuisine traditionnelle québécoise à Montréal.

Laure Juilliard

Laure Juilliard, blogueuse

Laure est la fondatrice du blogue « Une Parisienne à Montréal ». Rédactrice et gestionnaire de communautés, Laure est aussi une globe-trotteuse épicurienne toujours en quête de concepts innovants et de bonnes adresses. Début 2016, elle a cofondé Slow Journeys, un webzine sur le tourisme écoresponsable et design.

Blogue / Facebook Instagram / Twitter / Linkedin