Expositions à voir à Montréal Hiver-Printemps 2018

Richard Burnett

L’empereur Napoléon, l’auteur-compositeur-interprète et véritable icône, Leonard Cohen, et les dieux du hockey de la célèbre équipe les Canadiens de Montréal, voici quelques-unes des grandes expositions présentées dans les musées montréalais cet hiver et au printemps 2018.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Lance et compte!

Les Canadiens de Montréal de la Ligue nationale de hockey ont remporté plus de Coupes Stanley (24) que n’importe quelle autre équipe de la LNH, dans une ville où les Montréalais vénèrent leurs dieux du hockey. L’exposition Passion : hockey, à Pointe-à-Callière, pose un regard amusant sur le monde fascinant du sport national du Canada. L’exposition marque également le centenaire de la LNH et le 125e anniversaire de la coupe Stanley.

C’est à Montréal, en novembre 1917, qu’un groupe de propriétaires d’équipes de hockey du Québec et de l’Ontario se réunissent pour former la LNH. Et c’est un quart de siècle auparavant, il y a donc 125 ans, que Lord Stanley, alors gouverneur général du Canada, a remis la coupe qui allait porter son nom aux champions canadiens de hockey.

L’exposition de Pointe-à-Callière comprend plus de 500 objets, dont le fameux masque du gardien de but Jacques Plante, les patins de Hayley Wickenheiser, les bagues du Temple de la renommée et de la coupe Stanley de Maurice Richard et Vincent Damphousse, une statue de cire de Maurice Richard prêtée par le Musée Grévin Montréal et une collection de plus de 1200 cartes de hockey!

Passion : hockey à l’affiche de Pointe-à-Callière, le complexe d’archéologie et d’histoire de Montréal, jusqu’au 11 mars 2018. Pour plus d’information, visitez pacmusee.qc.ca.

Thumbnail

Alléluia!

L’exposition Leonard Cohen – Une brèche en toute chose / A Crack in Everything, acclamée par la critique, se poursuit au Musée d’art contemporain de Montréal (connu des Montréalais sous le nom de « MAC »).

L’exposition « à voir et à écouter » a été inspirée par l’univers de Leonard Cohen. Quarante artistes de dix pays explorent les thèmes qui ont marqué la vie de Cohen : l’ombre et la lumière, la religion, la politique, l’amour, le désir, l’intimité et la poésie.

« Quand nous avons eu l’idée de cette exposition, nous sommes d’abord allés chercher l’accord de Leonard Cohen qui a tout de suite été ravi de ce projet et de l’angle qu’on lui proposait », a déclaré John Zeppetelli, directeur général du MAC et co-commissaire de l’exposition. Depuis la mort de Cohen en novembre 2016, l’exposition a pris un sens nouveau : « Elle devient aussi un hommage à cette icône planétaire ».

Cette grande exposition est la première entièrement consacrée à l’imaginaire et à l’héritage de l’auteur-compositeur-interprète, artiste et poète. Elle se déroule jusqu’au 9 avril 2018. Pour plus d’information, visitez macm.org.

Thumbnail

Éclat de lumière

Pendant que vous êtes au MAC, allez voir C’est ainsi qu’entre la lumière qui explore la lumière en tant que sujet et matériau. La collection rassemble des œuvres d’une quinzaine d’artistes peintres québécois et canadiens à qui on a demandé : « Comment la lumière entre-t-elle dans votre travail? Comment habite-t-elle votre démarche? »

Les réponses des artistes Marie-Claire Blais, Léopold Plotek, Claude Tousignant et d’autres sont présentées le long du parcours de l’exposition, mettant en évidence l’importance de la lumière dans nos vies et dans le monde. L’exposition est à l’affiche jusqu’au 19 août 2018. Pour plus d’information, visitez macm.org.

Thumbnail

Bienvenue au palais impérial

Soyez témoin de la vie opulente de l’empereur Napoléon et de sa cour en visitant la somptueuse exposition Napoléon : Art et vie de cour au palais impérial, qui commence sa tournée mondiale au Musée des beaux-arts de Montréal le 3 février 2018.

Visitez les six départements qui composaient la « Maison de l’Empereur », où 3500 employés assuraient les responsabilités de la vie quotidienne et des cérémonies pour Napoléon et sa famille au cours de son règne, depuis son couronnement en 1804 jusqu’à son exil en 1815.

L’exposition présente plus de 400 œuvres d’art et objets provenant de palais français — peintures, sculptures, meubles, argenterie et porcelaine, tapisseries, tentures en soie et costumes de cour — la plupart d’entre eux n’ont jamais été exposés en Amérique du Nord. La splendeur des appartements est également recréée par des projections cartographiques tout au long du parcours.

Napoléon : Art et vie de cour au palais impérial se déroule du 3 février au 6 mai 2018. L’exposition est accompagnée d’un catalogue de 352 pages, publié en français et en anglais, par le service d’édition du Musée. Pour plus d’information, visitez mbam.qc.ca.

Thumbnail

Le monde de l’art à Montréal

L’exposition Gabor Szilasi – Le monde de l’art à Montréal, 1960-1980, au Musée McCord, présente 43 photographies en noir et blanc de la collection personnelle de l’artiste. Elles constituent une riche documentation photographique de personnes qui ont composé la communauté montréalaise des arts visuels, dont plusieurs façonneront l’histoire de l’art au Canada.

Né en Hongrie en 1928, Gabor Szilasi s’installe à Montréal peu de temps après avoir immigré au Canada en 1957. Il est l’un des photographes vivants les plus connus au Québec. Ses photos, dont une quarantaine n’ont jamais été publiées, ont été prises lors de vernissages d’expositions et d’autres manifestations artistiques qui ont eu lieu à Montréal entre 1960 et 1980, à une époque de grands bouleversements sociaux et culturels au Québec. Ces images, non seulement, racontent une époque, mais capturent également la fascination de longue date de Szilasi pour les gens et en particulier les artistes.

Gabor Szilasi – Le monde de l’art à Montréal, 1960-1980 se poursuit au Musée McCord jusqu’au 29 avril 2018. Pour plus d’information, visitez musee-mccord.qc.ca.

Thumbnail

Paris boutiques

Paris et Montréal sont deux des grandes métropoles francophones du monde. Mais vous pourrez bientôt visiter Paris pendant que vous êtes à Montréal, à l’occasion de l’exposition : Paris en vitrine : les boutiques au 18e siècle qui s’ouvre au Musée Stewart le 25 avril 2018.

L’exposition présente des boutiques parisiennes du 18e siècle dans trois quartiers commerciaux renommés de la Ville Lumière : la Cité, la Ville et l’Université. Plus de 300 artéfacts provenant de la collection permanente du Musée Stewart évoquent les boutiques et les marchands du 18e siècle parisien, nous donnant un point de vue historique sur une société de consommation en devenir. L’exposition se déroule du 25 avril 2018 au 24 mars 2019. Pour plus d’information, visitez stewart-museum.org.

Inventions des Premières Nations

Le Centre des sciences de Montréal propose l’exposition Génie autochtone qui présente la science autochtone et les inventions intemporelles des Premiers Peuples de toute l’Amérique du Nord. Les visiteurs peuvent participer à une course de canot virtuelle, construire un igloo, tester le centre de gravité d’un kayak et découvrir des fresques interactives. Cette exposition éducative séduira les enfants et les adultes. Elle est à l’affiche jusqu’au 25 mars 2018. Pour plus d’information, visitez montrealsciencecentre.com.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +