Foire aux questions sur le cannabis à Montréal

Quel âge doit-on avoir pour acheter du cannabis?  

L’âge minimum pour acheter et consommer du cannabis est de 18 ans. Cela dit, le nouveau gouvernement provincial a annoncé vouloir hausser cet âge à 21 ans, mais aucune loi n’a encore été votée à ce sujet. C’est donc dire que tout adulte de 18 ans ou plus peut acheter et consommer du cannabis aux yeux de la loi actuelle.   

 

Est-ce que tout cannabis est légal?  

Non. Au Québec, seul le cannabis issu de producteurs autorisés par le gouvernement canadien est légal. Bien que certaines provinces autorisent la culture de cannabis à la maison, ce n’est pas le cas du Québec. Ainsi, les personnes qui visitent le Québec peuvent seulement utiliser des produits du cannabis munis d’un timbre fédéral d’accise de cannabis qui prouve qu’ils ont été produits légalement et que les taxes d’accise ont été payées au gouvernement du Canada.   

 

Quelle quantité de cannabis peut-on posséder?  

Une personne peut acheter et transporter seulement 30 grammes de cannabis séché à la fois et peut posséder 150 grammes de cannabis dans une même maison ou appartement.   

 

J’aimerais acheter des produits comestibles au cannabis. Sous quelles formes le cannabis est-il légal?  

D’ici au mois d’octobre 2019, les seules formes de cannabis légales au Canada sont les fleurs séchées, l’huile de cannabis et le cannabis frais.  

L’achat et la possession de produits comestibles, de produits vaporisables et d’autres concentrés de cannabis, comme le haschich, le tamponnage (dabs), le shatter ou le budder, ne sont pas légales. La loi changera en octobre 2019, et à ce moment, d’autres produits devraient être légalisés.   

 

Où puis-je acheter légalement du cannabis? 

Au Québec, il est seulement permis d’acheter du cannabis auprès de la Société québécoise du cannabis (SQDC). Il est possible de faire ses achats dans une des trois boutiques de la SQDC à Montréal, ou alors sur le site de la Société (les produits sont alors livrés par la poste). Aucune autre organisation ou personne n’est autorisée à vendre du cannabis au Québec – même celles qui souhaitent revendre du cannabis produit légalement et muni d’un timbre d’accise de cannabis fédéral. (Le gouvernement a récemment épinglé des individus qui revendaient du cannabis légal via les petites annonces d’Internet.)  

 

Après avoir consommé du cannabis, combien de temps dois-je attendre avant de prendre le volant?  

Évidemment, il est interdit de conduire sous l’influence du cannabis. Toutefois, peu de gens s’accordent sur le temps d’attente avant de pouvoir conduire prudemment. 

Québec a banni l’utilisation d’un véhicule si « du cannabis ou toute autre drogue se trouve [dans le corps du conducteur] ». Pour cette raison, Santé Canada recommande aux consommateurs de cannabis de faire appel à un taxi ou à un chauffeur désigné. Il est aussi illégal de consommer du cannabis dans une voiture.  

 

J’aimerais transporter du cannabis légal dans ma voiture. Comment dois-je m’y prendre? 

Si vous transportez du cannabis dans une voiture, le timbre d’accise doit être intact ou alors il doit être rangé hors de la portée du conducteur (dans le coffre, par exemple).   

 

Puis-je fumer ou vapoter à l’intérieur?  

Fumer ou vapoter du cannabis à l’intérieur peut être interdit par l’hôtel ou l’établissement dans lequel vous logez ou, dans le cas d’une résidence privée, par le propriétaire ou une association de locataires. Si vous n’êtes pas certain du règlement en vigueur, mieux vaut poser la question.  

 

Puis-je fumer ou vapoter à l’extérieur?  

À l’heure actuelle, il est permis au Québec de fumer ou de vapoter du cannabis partout où il est légal de fumer ou de vapoter du tabac. Toutefois, il n’y a pas beaucoup d’endroits où c’est le cas. En tout et partout, les fumeurs et vapoteurs sont autorisés sur le trottoir et dans les parcs (tant qu’ils ne se trouvent pas près d’une école ou d’une aire de jeux).   

Cependant, ce n’est que la pointe de l’iceberg. Les arrondissements de Montréal ont la possibilité de bannir la consommation de cannabis dans les lieux publics de leur territoire, et plusieurs ont choisi de le faire. Les arrondissements montréalais où il est interdit de fumer et de vapoter du cannabis incluent Westmount, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Pierrefonds-Roxboro, Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles. 

Il est important de noter que les arrondissements qui ont choisi de bannir le cannabis dans les lieux publics sont principalement situés en-dehors du centre de la ville. La plupart des arrondissements de Montréal qui abritent les attractions touristiques permettent de fumer et de vapoter du cannabis dans les lieux publics. C’est le cas de Ville-Marie (qui comprend le centre-ville et le Vieux-Montréal, en plus du mont Royal), du Plateau-Mont-Royal (où l’on trouve de nombreux bars et restaurants), de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (qui abrite le Biodôme), de Rosemont-La Petite-Patrie (qui renferme le Jardin botanique) et du Sud-Ouest (qui compte le marché Atwater).