Le grand retour d’Osheaga

Robyn Fadden

Découvrir des groupes de musique, s’émouvoir d’une œuvre d’art, et occuper son énergique bambin sont autant de choses auxquelles se consacre l’auteure et rédactrice montréalaise Robyn Fadden. MUTEK, l’hebdo culturel Hour, ARTINFO et CKUT 90,3 FM sont au nombre des événements qu’elle a couverts.

Cet article a été mis à jour le 20 juillet 2022.

Osheaga fête cette année ses quinze ans d’existence. Du 29 au 31 juillet, le fabuleux festival musical, l’un des plus gros en ville, fait un retour remarqué au parc Jean-Drapeau avec six scènes extérieures où se produiront des têtes d’affiche (Arcade Fire, Future, Dua Lipa) et de nouveaux talents.

Des pointures et des découvertes

Voilà 15 ans qu’Osheaga fait vibrer Montréal avec son incroyable programmation musicale. Cet été, durant trois journées marathon, on pourra non seulement y entendre des piliers de la musique indé, des figures de proue du hip-hop et des producteurs d’électro, mais aussi voir des œuvres d’art interactives, commander de bons petits plats à des camions de cuisine de rue et prendre part à de joyeuses activités.

Outre les têtes d’affiche que sont Arcade Fire, Future et Dua Lipa, on pourra savourer à cette quinzième édition la pop rock indé des Yeah Yeah Yeahs, danser sur les rythmes du producteur norvégien Kygo, chanteur en chœur avec Charlie XCX, faire la fête avec le Nigérian Burna Boy, rapper avec Machine Gun Kelly, se laisser porter par la musique de Glass Animals et se balader de scène en scène, pour encourager des musiciens établis (Wet Leg, Girl in Red, The Halluci Nation) et découvrir de nouveaux talents (les Montréalais Men I Trust et Pierre Qwenders).

 

Un festival musical, gourmand et divertissant

La musique est assurément la grande star du festival ; mais Osheaga réserve aux mélomanes une myriade de plaisirs additionnels. Pour boire et manger en tout temps, des camions de cuisine de rue, des kiosques et des traiteurs sont sur place et servent une grande variété de plats, dont des options végés, véganes et sans gluten. Les gastronomes peuvent par ailleurs se régaler dans les Jardins YUL, où des chefs du cru préparent quelques-unes de leurs spécialités.

En se baladant sur le site du festival, on peut aussi se rincer l’œil d’œuvres d’art et prendre part à des activités interactives ludiques et conviviales. Même les enfants ont leur place à Osheaga, dans la Zone enfants, où jouer et stimuler leur créativité.

Passer une, deux ou trois journées à Osheaga, c’est vivre une expérience incomparable, comme seuls ce festival de plein air et Montréal peuvent les offrir. Il est toujours possible d’acheter des billets pour le vendredi, le samedi et le dimanche : c’est le moment ou jamais d’y goûter !

Robyn Fadden

Découvrir des groupes de musique, s’émouvoir d’une œuvre d’art, et occuper son énergique bambin sont autant de choses auxquelles se consacre l’auteure et rédactrice montréalaise Robyn Fadden. MUTEK, l’hebdo culturel Hour, ARTINFO et CKUT 90,3 FM sont au nombre des événements qu’elle a couverts.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité