La culture caribéenne montre ses couleurs à la Carifiesta

Richard Burnett

 

Aussi énergique que colorée, la Carifiesta est l’occasion pour les communautés afro-caribéennes de défiler dans les rues de Montréal en costumes éclatants et en musique.

La 42e édition de la Carifiesta débutera le 1er juillet avec un carnaval pour les enfants et se terminera par un extravagant défilé au centre-ville le 8 juillet. Le thème de cette année est l’unité, comme le suggère d’ailleurs le slogan de l’événement : « plusieurs îles, un peuple ».

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Une tradition remontant à l’esclavage

À Trinidad et à Tobago, les colons français organisaient de gigantesques bals masqués trois jours avant le mercredi des Cendres. À cette occasion, leurs esclaves, qui avaient droit à une journée de repos, festoyaient également en se moquant de leurs maîtres déguisés. De cette tradition sont nés le fameux carnaval de Trinidad et la Carifiesta.

L’idée a fait son chemin en Amérique de Nord, et des Carifiestas ont été organisées à Miami, à New York, à Toronto et à Montréal. À Montréal, les chars, sur lesquels se produisent des groupes de musique (les mas bands, mas étant le diminutif de masquerade), sont en compétition. Il existe plusieurs mas camps en ville, où l’on crée les costumes et les chars et l’on décide d’un thème pour l’année. Une trentaine de personnes se costument pour le défilé, généralement dans des tenues à plumes colorées accompagnées de bâtons rebondissants en fibre de verre.

« Nous voulons rappeler l’émancipation des esclaves, explique Everiste Blaize, le président de la Caribbean Cultural Festivities Association (CCFA), qui organise la Carifiesta. Nous avons fait de quelque chose de terrible quelque chose de bien et de joyeux. »

Thumbnail

Un cortège sonore et coloré

Au moment d’écrire ce billet, 11 mas bands étaient inscrits pour le défilé du 8 juillet, dont celui de la fameuse Roots Cultural Association, qui célèbre ses 40 ans cette année.

Les mas bands qui prennent part à la Carifiesta montréalaise s’opposent généralement dans les catégories King et Queen (ce qui devrait à nouveau être le cas en 2018, espère Everiste Blaize). Mais cette année, ils défileront devant un jury dans les catégories du meilleur costume et du meilleur thème.

Thumbnail

Parades et partys

Le carnaval des enfants du 1er juillet se mettra en branle à midi à l’aréna Bill Durnan puis, après un parcours dans les rues du quartier Côte-des-Neiges, aboutira au parc Mackenzie-King.

Le grand défilé du 8 juillet aura lieu au centre-ville de Montréal, rue Sainte-Catherine, depuis la rue du Fort, à midi, jusqu’au square Phillips. On attend quelque 280 000 spectateurs à cet événement familial, dont les chars colorés, la soca endiablée et le caractère festif fait le bonheur de tous.

Des soirées sont également organisées en marge de l’événement, comme la Carnival Therapy du 8 juillet, avec le populaire artiste haïtien Dro, les multiples activités du Carifiesta Takeover Weekend, du 6 au 9 juillet, et les deux soirées du Montréal Soca Music Festival, les 7 et 8 juillet au Soccerplexe Catalogna, avec des artistes de Saint-Lucie, de la Grenade et d’autres nations caribéennes. En outre, à l’occasion du 36e Jamaica Day, des musiciens (dont Mikey Dangerous, Shaharah et Vernon Maytone) se produiront le 8 juillet, de midi à 22 h, au parc Jean-Drapeau.

Une fête à visée éducative

C’est une grande fierté pour Everiste Blaize que le défilé de la Carifiesta éduque autant qu’il divertit. « Nous voulons que nos enfants connaissent notre histoire. Mais la Carifiesta est aussi une fête, et nous célébrons tout le chemin parcouru et regarder vers l’avenir. »

Cliquez ici pour aller au site officiel de la Carifiesta de Montréal et ici pour voir sa page Facebook.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici.