Théâtre : quoi de neuf à l’hiver et au printemps 2019

L’année 2019 s’annonce foisonnante pour ce qui est de la culture. Voici une sélection de pièces de théâtre coup de cœur à mettre à vos agendas.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Théâtre classique et contemporain

Théâtre du Nouveau Monde

De grandes pièces sont attendues au Théâtre du Nouveau Monde. Eric-Emmanuel Schmitt partagera la scène avec la soprano Marie‑Josée Lord, dans un spectacle musical intitulé Le Mystère Carmen, inspiré de l’œuvre mythique de Georges Bizet (du 26 février au 19 mars), Robert Lepage s’attaquera à la mise en scène de Coriolan, de Shakespeare (du 15 janvier au 13 février), tandis que Michel Marc Bouchard présentera sa nouvelle pièce, La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé, portée, entre autres, par l’actrice Julie Le Breton (du 14 mai au 8 juin).

DUCEPPE 

Cette saison, l’occasion se présente de rattraper des chefs-d’œuvre que vous avez peut-être manqués ! Chez DUCEPPE, voyez le génie théâtral de Robert Lepage dans La face cachée de la Lune (du 3 avril au 11 mai), pièce culte créée en 2000 et interprétée en solo par Yves Jacques. J’aime Hydro de Christine Beaulieu, pièce au succès retentissant, sera à nouveau présentée sur les planches dans sa version intégrale (complet, du 16 au 22 avril).

ESPACE GO

Dans ce temple du théâtre contemporain, on accorde une grande place à la création féminine et à l’ouverture du dialogue. Cet hiver, on marque Parce que la nuit dans nos agendas, une plongée dans la vie et l’œuvre littéraire et musicale de Patti Smith (du 5 au 31 mars).

Théâtre de Quat’Sous

En janvier, on plonge dans Noir, une pièce qui « fouille et profane les mécanismes du polar ». Il s’agit de la troisième collaboration entre Jérémie Niel et Évelyne de la Chenelière, des noms célèbres du théâtre québécois (du 22 janvier au 9 février).

Thumbnail

Préoccupations culturelles et sociales

Théâtre La Licorne

De tous les excellents spectacles programmés à La Licorne, c’est La maison aux 67 langues (du 5 au 23 mars) de Jonathan Garfinkel qui a retenu notre attention : une vision nouvelle du conflit israélo-palestinien, tantôt absurde, tantôt sarcastique.

Centre du Théâtre d’Aujourd’hui

Lignes de fuite (du 12 mars au 6 avril), de Catherine Chabot, « dresse un portrait incisif du Québec d’aujourd’hui, de ses orientations politiques et de l’idéal d’avenir prescrit par la société́ », à travers un 5 à 7 entre amis. Une pièce qui s’annonce à couteaux tirés.

Théâtre Denise-Pelletier

Chef d’œuvre de Peter Weir et Tom Schulman, le film La société des poètes disparus résonne toujours dans nos mémoires depuis près de 30 ans. Comme une forme d’hommage, découvrez ici la version québécoise écrite par Maryse Warda et mise en scène par Sébastien David (gagnant du Prix du Gouverneur général en 2017). Un grand moment d’émotion (du 20 mars au 17 avril). 

Théâtre du Rideau Vert

Les adeptes de Marcel Pagnol (Marius, Fanny, César, La femme du boulanger) seront ravis de découvrir Le Schpountz adapté ici au goût du jour par Emmanuel Reichenbach (Intouchables, Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?). Découvrez-y une satire mordante et touchante du milieu du cinéma et de la célébrité.

Thumbnail

Théâtre expérimental

Théâtre La Chapelle

En avril, plongez dans Intersections (du 3 au 13 avril), un projet qui rassemble quatre artistes dans quatre villes différentes en télé présence. Chacun a vécu un mouvement citoyen majeur dans sa ville : la révolution verte (Téhéran 2009); la révolution tunisienne (Tunis 2011); les Indigné.es (Barcelone 2011); et le « printemps érable » (Montréal 2012). De cette pièce découlent des questions, des rêves, des déceptions et des espoirs, ainsi qu’une question cruciale : avez-vous déjà éprouvé un sentiment de révolte ?

L’Usine C

En mars, Philippe Cyr et Gilles Poulin-Denis vous entraînent dans Ce qu’on attend de moi (du 13 au 16 mars), un dispositif scénique multidisciplinaire et participatif où, chaque soir, un spectateur devient le seul acteur de la représentation, et se réinvente sur un écran. Une expérience qui attise la curiosité.  

Théâtre Prospero

Retrouvez de grands noms du théâtre québécois (Sophie Cadieux, Anne-Marie Cadieux, etc.) dans Les larmes amères de Petra von Kant (du 19 mars au 6 avril), œuvre phare de Rainer Werner Fassbinder, traduit par Gabriel Plante et Frank Weigand, et mise en scène par Félix-Antoine Boutin. La pièce présente la rencontre éclatante et complexe de deux femmes de générations et de milieux différents, et traite de leur relation amoureuse tortueuse. Pulsions humaines et maux de notre époque sont quelques-uns des thèmes abordés dans cette pièce qui s’annonce très puissante.

Voyez aussi les programmations des petits théâtres tels le Théâtre Aux Écuries et l’Espace Libre. À découvrir également : les programmations en anglais ou bilingues du Théâtre Sainte-Catherine, du Centre Segal des arts de la scène, du Théâtre MainLine, du Geordie Theatre, du Théâtre Rialto, du MAI Montréal, arts interculturels et du Théâtre Centaur. Pour ce qui est du théâtre pour enfants, la Maison Théâtre offre une programmation adaptée au jeune public.

Laure Juilliard

Laure Juilliard, blogueuse

Laure est la fondatrice du blogue « Une Parisienne à Montréal ». Rédactrice et gestionnaire de communautés, Laure est aussi une globe-trotteuse épicurienne toujours en quête de concepts innovants et de bonnes adresses. Début 2016, elle a cofondé Slow Journeys, un webzine sur le tourisme écoresponsable et design.

Blogue / Facebook Instagram / Twitter / Linkedin

Pour consulter la liste de nos collaborateurs habituels, cliquez ici.