Quoi faire à Montréal du 27 avril au 3 mai

Isabelle Wolfmann

Grimper ou piquer une tête ? Pour trancher, plongez la tête la première dans l’agenda culturel de la semaine !

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Roche, papier, techno

Du 4 au 29 avril, les pays scandinaves sont en vedette au Printemps nordique, « une manifestation culturelle d’envergure destinée à vous faire découvrir la grande vivacité créative des pays nordiques ». Théâtre, opéra, danse, cirque, musique, art numérique, art visuel et littérature, c’est une pléiade de spectacles et d’activités qui vous attendent à la Place des arts. En parallèle, une rétrospective Ingmar Bergman est proposée à la Cinémathèque québécoise (du 6 au 30 avril) et l’Orchestre symphonique de Montréal accueillera le chef d’orchestre finlandais John Storgårds pour trois concerts. Programmation détaillée ici.

Le Festival littéraire international Metropolis bleu de Montréal fête ses 20 ans. Plus que jamais, avec la fougue qui sied à sa petite vingtaine, l’événement célèbre bouquins, auteurs et lecteurs dans une programmation réjouissante et fournie. Les thèmes de cette édition : Peur et noirceur ; Ciels du Nord ; et Matière grise. Les séries : Azul, une fête à la littéraire hispanophone et lusophone ; Almenar, qui honore les auteurs juifs ; et une programmation LGBTQ. Des prix littéraires seront remis et des activités seront proposées aux bambins dans le cadre du Festival des enfants TD-Metropolis bleu. Programmation ici (du 20 au 29 avril).

Le Printemps numérique est un bourgeonnement annuel d’activités servant de vitrine à l’art et à l’industrie numériques et permettant de familiariser le public aux œuvres technologiques. Jusqu’au 21 juin, la cinquième édition de l’événement présente des expositions, des spectacles, des installations et des créations sur tout le territoire montréalais, et plus particulièrement au centre-ville. Sa programmation s’entrelace à celle d’autres événements d’importance, comme la conférence C2 Montréal. Il y en a pour tous les goûts, tous les âges et à foison.

Cru

À Montréal, nous avons un festival pour tout… même pour le tartare ! Jusqu’au 29 avril, dans une quarantaine de restaurants participants, on peut commander une entrée de tartare (de viande, de poisson ou végétarien) et une boisson alcoolisée pour 10 $ seulement, dans le cadre du bien nommé Tartarefest. Miam.

Accès Asie

Depuis 23 ans, le Festival Accès Asie célèbre le patrimoine de tout un continent en proposant une foule de spectacles et d’activités dans divers lieux de la ville. Les arts visuels, la danse, le théâtre, la vidéo, le cinéma, la musique, la littérature, les nouveaux médias et la gastronomie y sont représentés. Découvertes et dépaysement garantis. Sans quitter la ville (du 1er au 27 mai).

Saucette

La Série mondiale de plongeon FINA fera des vagues, en fin de semaine, à Montréal : l’élite mondiale du salto et de la vrille s’affronte au Parc olympique. Nos championnes canadiennes (Jennifer Abel, Meaghan Benfeito, Pamela Ware) seront des 65 athlètes qui se jetteront à l’eau pour une première place au concours. D’acrobatiques ploufs qui vous en mettront plein la vue (du 27 au 29 avril).

Thumbnail

Grimpette

Les épreuves de vitesse et de difficulté du championnat québécois d’escalade organisé par Accès Escalade Montréal aura lieu en fin de semaine au Centre d’escalade Horizon Roc, le plus grand centre du genre au Canada. On est accro. Ludique et sportif (et gratuit).

Thumbnail

Montréal tous azimuts

Vue de haut Profitez d’un incroyable panorama sur la ville dans une cabine de la Grande roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres), à la Tour de Montréal au Stade olympique ou à l’Observatoire à 360° de la Place Ville Marie.

Allumée Dans le Quartier des spectacles, faites la connaissance du Space Monkey dont la silhouette orne les façades des édifices environnants la nuit venue (jusqu’au 31 mai). Dans le Vieux-Montréal, les gigantesques tableaux numériques de Cité mémoire et le spectacle multimédia Aura, à la basilique Notre-Dame, vous en mettront aussi plein la vue. Et n’oubliez pas de jeter un œil émerveillé sur le pont Jacques-Cartier qui, chaque soir, brille de mille feux changeant au gré des saisons et de l’énergie de la ville.

Mur à mur L’art est partout à Montréal, même sur ses murs. Un circuit reliant les murales qui ornent ses façades vous en convaincra.

Aérée Balancez-vous tout en faisant de la musique grâce à l’installation ludique 21 balançoires, de retour pour une huitième année à l’arrière de la Place des Arts (jusqu’au 27 mai). Plaisir (gratuit) assuré. Ou allez vous promener au parc La Fontaine, au parc Jean-Drapeau, sur l’île Notre-Dame, au parc Maisonneuve ou sur le mont Royal. Les amis de la montagne peuvent vous aider à faire le choix d’une activité nature, en plein cœur de la métropole.

Nature Fermé pour rénovation, le Biodôme se refait une beauté, mais au Jardin botanique, à l’Insectarium et au Planétarium du complexe muséal Espace pour la vie, cela bourdonne d’activités : des milliers de beautés ailées virevoltent dans la grande serre du Jardin botanique pour Papillons en liberté (jusqu’au 29 avril) et de spectaculaires projections immersives sont présentées au Planétarium. Détails et horaires ici.

Sportive Les Montréalais aiment leurs équipes sportives, comme vous pourrez le lire dans Les sports professionnels à Montréal. Vous voulez vous essayer au tir à l’arc extrême, au soccer bulle ou au quidditch ? Voyez ici. Les sportifs de salon peuvent, quant à eux, jouer aux gérants d’estrade dans les meilleurs bars sportifs de Montréal.

Thumbnail

Gourmande Pour faire vos emplettes, faites la tournée des marchés publics montréalais ou, au centre-ville, rendez-vous au Marché Artisans, l’épicerie fine de l’hôtel Fairmont Reine Elizabeth, où vous trouverez des délices et pourrez manger de bons petits plats au comptoir de votre choix.

Le Château Ramezay, musée et site historique du Vieux-Montréal, vous propose de prendre part au circuit Suivez le chef ! en compagnie du cuisinier du gouverneur de Ramezay… né au XVIIIe siècle ! Il vous entretiendra de l’évolution des goûts et des tendances culinaires depuis l’arrivée des Européens au pays. Quelques bouchées viendront agrémenter cet appétissant parcours, qui a lieu beau temps mauvais temps.

Pourquoi ne pas réserver dans une des nouvelles tables montréalaises, ouvrir une bouteille dans un restaurant « apportez votre vin », découvrir les nouveaux restos montréalais où casser la croûte, avaler une bonne tasse de café, de thé ou de chocolat (cafés indépendants, salons de thé) ou trouver un coin douillet pour prendre l’apéro (siroter un cocktail, bars cachés, sorties nocturnes) ? Et n’oubliez pas de goûter à notre poutine nationale, notre smoked meat et nos bagels ! Envie de cuisine traditionnelle ? Voyez ici.

Marchande Lisez notre guide de magasinage du Montréal souterrainLes boutiques montréalaises où trouver des souvenirs vraiment coolLuxe québécois : la crème des designers d’ici et Où trouver des cadeaux gourmands à Montréal. Et pourquoi ne pas faire un tour dans les boutiques des musées montréalais ? Livres, bijoux, beaux objets, tout y est.

Livresque Les librairies regorgent de succès de la littérature québécoise. Rats de bibliothèque, sachez que Montréal possède un vaste réseau de bibliothèques à la page.

En complément, lisez : Où se connecter au WiFi à Montréal et Applis utiles quand on visite Montréal.

Vous trouverez également une foule d’idées de choses à faire à l’intérieur ou au grand air dans Les activités gratuites à faire à Montréal ce printemps.

Salons

À la Place Bonaventure, le SIDIM, le salon du design, est ouvert au grand public de 10 h à 17 h, le 28 avril. Vite ! allons glâner des idées nouvelles pour la maison ou le bureau ! Achetez votre billet en ligne pour éviter les files d’attente sur place.

Musées et galeries

Transportez-vous en Égypte ancienne au musée Pointe-à-Callières, la cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, où l’exposition Reines d’Égypte est à l’affiche. Vous y ferez la connaissance de femmes aux destins exceptionnels en contemplant quelque 350 œuvres et objets (statues, fresques, sarcophages) présentés pour l’occasion. Oui, il y a une momie ! (jusqu’au 4 novembre). Sur place, voyez également les expositions permanentes du musée qui vous en apprendront un rayon sur les bâtisseurs et les dessous (littéralement) de la métropole. Allô, Montréal ! Les collections historiques de Bell remonte le fil de la téléphonie, dans une scénographie ludique et colorée (jusqu’au 6 janvier 2019).

À table ! C’est le cri de ralliement du Musée des beaux-arts de Montréal où, outre l’exposition Napoléon : art et vie de cour au palais impérial (jusqu’au 10 mai), vous pourrez voir Bon appétit ! Arts de la table au Québec d’aujourd’hui, qui réunit outils, objets et accessoires qui président à l’art de vivre. Bref, tout ce qu’il faut pour manger bien dans du beau (et du durable).

Consacrez le reste de la semaine aux autres grandes expos en ville : Les prophètes (jusqu’au 26 août) et C’est ainsi qu’entre la lumière (jusqu’au 18 août) au Musée d’art contemporain ; Michel Campeau — Avant le numérique (jusqu’au 6 mai), Gabor Szilasi: Le monde de l’art à Montréal, 1960-1980 et Porter son identité — La collection des Premiers Peuples, au Musée McCord (jusqu’au 29 avril). Et voyez ce qui se trame dans les galeries : Centre Phi, DHC/ART, Arsenal, Never Apart, Fonderie Darling, Station 16, Galerie de l’UQAM , 1700 La poste et Belgo, notamment.

À lire en complément : Le MBAM en 2018 et À voir au MAC en 2018.

Théâtre

La vie utile, de la dramaturge québécoise Évelyne de la Chenelière, prend l’affiche cette semaine à l’Espace Go, dans une mise en scène de Marie Brassard. Une odyssée mêlant passé, présent et futur sur notre façon d’appréhender le temps (jusqu’au 1er juin).

À l’Usine C, Cold Blood (présenté à guichets fermés en 2016), de Michèle Anne De Mey et Jaco Van Dormael, vous émerveillera avec son ingénieux et poétique dispositif scénique (du 25 au 28 avril).

Également à l’affiche :  Alpha et Oméga, une expérience participative pour laquelle on demande aux spectateurs de laisser téléphones et tablettes allumés, à l’Espace libre (jusqu’au 19 mai); Le bizarre incident du chien pendant la nuit, de Simon Stephens, au Théâtre Jean-Duceppe (jusqu’au 19 mai); et Le tigre bleu de l’Euphrate de Laurent Gaudé, au Théâtre de Quat’Sous. Pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, consultez les sites de La Vitrine et de la Place des Arts.

À lire en complément : Le guide pratique des théâtres montréalais et Théâtre : quoi voir sur les planches en 2018.

Musique

Montréal est une ville de musique : il y a des concerts partout, tout le temps !

Jusqu’au 7 mai, les Francouvertes, concours et festival de musique tous azimuts visant à favoriser l’émergence des artistes de la relève, présentent une belle brochette de jeunes musiciens francophones. Voyez ici.

Les groupes de musique indépendante donnent leur 110 % à la Casa del Popolo, à La Sala Rossa, à La Vitrola, aux légendaires Foufounes électriques et Quai des brumes, au Verre bouteille, au O Patro Vys, au Ministère, au Centre Phi, au Petit Campus et au Café Campus, au National et à La Tulipe, au Lion d’Or, à L’Escogriffe Bar Spectacle et au Bar Le Ritz PDB et au Café Atomic, entre autres.

À lire en complément : La musique indépendante montréalaise.

Les grands noms de la musique pop et de la chanson francophone se produisent à la Place des Arts (Ane Brun, le 28), au Centre Bell, au MTELUS (Camila Cabello, le 28), au Club Soda, à L’Astral, à L’Olympia (Idir, le 27; Dany Boon, le 28), au Théâtre Corona (Sofi Tukker, le 27) et au Théâtre Fairmount (Chrome Sparks + Machinedrum, le 27 ; Peter Hook & The Light, le 30).

Découvrez la crème des musiciens de jazz québécois à l’Upstairs Jazz Bar & Grill (Dawn Tyler, le 27; Tevet Sela, le 28), au Dièse Onze (Susie Arioli et Yannick Rieu, le 28), au Café Résonance et à la Maison du jazz. Pour une formule souper-spectacle, optez pour le Balcon ou le Casino de Montréal.

Thumbnail

La nuit

Vous pouvez vous exprimer en vous époumonant dans les karaokés montréalais, puis danser jusqu’au petit matin dans les boîtes les plus animées en ville : ÖriGn, New City Gas, Newspeak, Circus Afterhours, StereoBar, Stereo, Datcha, Le Belmont, Club Electric Avenue, Salon Daomé, Unity, École Privée, La Voûte, Soubois et Velvet.

Isabelle Wolfmann, rédactrice

Touche-à-tout curieuse, voyageuse et musicienne aimant le bon vin et les petits plats, Isabelle est rédactrice et traductrice pour des sites culturels, des maisons d’édition, des magazines de cuisine et de style de vie. Elle s’est fait, malgré l’hiver, un nid douillet à Montréal, où elle vit, à deux pas du pont Jacques-Cartier, avec son homme et son chat.