Quoi faire à Montréal du 20 au 26 avril

Isabelle Wolfmann

Papier, bouquins, vinyles, arts de la table : cette semaine, l’intangible et le virtuel n’ont qu’à bien se tenir ! Allez, puisons dans les réservoirs de petits bonheurs montréalais à pleines mains !

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

De bonnes pâtes

Papier, dont c’est la 11e édition, est une foire d’art contemporain unique en son genre qui attire des milliers d’amateurs d’œuvres sur papier : estampes, photos, dessins, collages, sculptures, installations… Organisé par l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC), l’événement accueille de nombreux exposants. Il n’est pas de meilleur endroit en fin de semaine pour trouver un cadeau ou un souvenir original sous la forme d’une œuvre d’art à prix abordable et facile à transporter. (10 $; du 19 au 22 avril à l’Arsenal).

Des livres et des idées

Le Festival littéraire international Metropolis bleu de Montréal fête ses 20 ans. Plus que jamais, avec la fougue qui sied à sa petite vingtaine, l’événement célèbre bouquins, auteurs et lecteurs dans une programmation réjouissante et fournie. Les thèmes de cette édition : Peur et noirceur ; Ciels du Nord ; et Matière grise. Les séries : Azul, une fête à la littéraire hispanophone et lusophone ; Almenar, qui honore les auteurs juifs ; et une programmation LGBTQ. Des prix littéraires seront remis et des activités seront proposées aux bambins dans le cadre du Festival des enfants TD-Metropolis bleu. Programmation ici (du 20 au 29 avril).

De belles galettes

Ce samedi, c’est la 11e journée du disquaire (Record Store Day). Vous savez, ce David qui se bat contre les Goliaths en ligne de ce monde ! Ce « Noël du disque » est l’occasion rêvée d’encourager cette courageuse et indispensable profession. Mélomanes, faites provision de vinyles (certains en exclusivité) et de CD chez les meilleurs disquaires de neuf et d’occasion en ville. Dressez votre parcours en consultant la liste des boutiques participantes ici ou en lisant ceci (le 21 avril).

Une ode à la nordicité

Du 4 au 29 avril, les pays scandinaves sont en vedette au Printemps nordique, « une manifestation culturelle d’envergure destinée à vous faire découvrir la grande vivacité créative des pays nordiques ». Théâtre, opéra, danse, cirque, musique, art numérique, art visuel et littérature, c’est une pléiade de spectacles et d’activités qui vous attendent à la Place des arts. En parallèle, une rétrospective Ingmar Bergman est proposée à la Cinémathèque québécoise (du 6 au 30 avril) et l’Orchestre symphonique de Montréal accueillera le chef d’orchestre finlandais John Storgårds pour trois concerts. Programmation détaillée ici.

La force d’un continent

Le Festival international de cinéma Vues d’Afrique est la vitrine du 7e art africain et caribéen en Amérique du Nord. Du 13 au 22 avril, sa 34e édition présente au Cinéma Impérial et à la Cinémathèque québécoise (où le Baobar servira de QG festif à l’événement) une remarquable sélection de films, dont la plupart sont présentés en première mondiale ou canadienne. Ne manquez pas cette occasion de découvrir des œuvres qui ne font pas toujours l’objet d’une vaste distribution.

Thumbnail

Un printemps techno

Le Printemps numérique est un bourgeonnement annuel d’activités servant de vitrine à l’art et à l’industrie numériques et permettant de familiariser le public aux œuvres technologiques. Jusqu’au 21 juin, la cinquième édition de l’événement présente des expositions, des spectacles, des installations et des créations sur tout le territoire montréalais, et plus particulièrement au centre-ville. Sa programmation s’entrelace à celle d’autres événements d’importance, comme la conférence C2 Montréal. Il y en a pour tous les goûts, tous les âges et à foison.

Thumbnail

Montréal tous azimuts

Vue de haut

Profitez d’un incroyable panorama sur la ville dans une cabine de la Grande roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres), à la Tour de Montréal au Stade olympique ou à l’Observatoire à 360° de la Place Ville Marie.

Thumbnail

Allumée

Dans le Quartier des spectacles, faites la connaissance du Space Monkey, dont la silhouette orne les façades des édifices environnants la nuit venue (jusqu’au 31 mai). Dans le Vieux-Montréal, les gigantesques tableaux numériques de Cité mémoire et le spectacle multimédia Aura, à la basilique Notre-Dame, vous en mettront aussi plein la vue. Et n’oubliez pas de jeter un œil émerveillé sur le pont Jacques-Cartier qui, chaque soir, brille de mille feux, changeant au gré des saisons et de l’énergie de la ville.

Thumbnail

Aérée

Balancez-vous tout en faisant de la musique grâce à l’installation ludique 21 balançoires, de retour pour une huitième année à l’arrière de la Place des Arts (jusqu’au 27 mai). Plaisir (gratuit) assuré. Ou allez vous promener au parc La Fontaine, au parc Jean-Drapeau, sur l’île Notre-Dame, au parc Maisonneuve ou sur le mont Royal. Les amis de la montagne peuvent vous aider à faire le choix d’une activité nature, en plein cœur de la métropole.

Thumbnail

Nature

Fermé pour rénovation, le Biodôme se refait une beauté, mais au Jardin botanique, à l’Insectarium et au Planétarium du complexe muséal Espace pour la vie, cela bourdonne d’activités : des milliers de beautés ailées virevoltent dans la grande serre du Jardin botanique pour Papillons en liberté (jusqu’au 29 avril) et de spectaculaires projections immersives sont présentées au Planétarium. Détails et horaires ici.

Thumbnail

Sportive

Les Montréalais aiment leurs équipes sportives comme vous pourrez le lire dans Les sports professionnels à Montréal. Vous voulez vous essayer au tir à l’arc extrême, au soccer bulle ou au quidditch ? Voyez ici. Les sportifs de salon peuvent, quant à eux, jouer aux gérants d’estrade dans les meilleurs bars sportifs de Montréal.

Thumbnail

Gourmande

Pour faire vos emplettes, faites la tournée des marchés publics montréalais ou, au centre-ville, rendez-vous au Marché Artisans, l’épicerie fine de l’hôtel Fairmont Reine Elizabeth, où vous trouverez des délices et pourrez manger de bons petits plats au comptoir de votre choix.

Pourquoi ne pas réserver dans une des nouvelles tables montréalaises ; ouvrir une bouteille dans un restaurant « apportez votre vin », découvrir les nouveaux restos montréalais où casser la croûte ; avalez une bonne tasse de café, de thé ou de chocolat (cafés indépendants, salons de thé) ou trouvez un coin douillet pour prendre l’apéro (siroter un cocktail, bars cachés, sorties nocturnes) ? Et n’oubliez pas de goûter à notre poutine nationale, notre smoked meat et nos bagels ! Envie de cuisine traditionnelle ? Voyez ici.

Thumbnail
Thumbnail

Livresque

Les librairies regorgent des succès de la littérature québécoise. Rats de bibliothèque, sachez que Montréal possède un vaste réseau de bibliothèques à la page.

En complément, lisez : Où se connecter au wifi à Montréal et Applis utiles quand on visite Montréal.

Vous trouverez également une foule d’idées de choses à faire à l’intérieur ou au grand air dans Les activités gratuites à faire à Montréal ce printemps.

Salons

Amoureuses de mode et de cosmétiques, mais aussi de moto et de choco, faites un tour au Salon national de la femme, au Palais des congrès (du 20 au 22 avril).

Et pour faire vroum vroum sans polluer, passez au Salon du véhicule électrique de Montréal, à la Place Bonaventure (du 20 au 22 avril).

Musées et galeries

Transportez-vous en Égypte ancienne au musée Pointe-à-Callières, la cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, où l’exposition Reines d’Égypte a pris l’affiche. Vous y ferez la connaissance de femmes aux destins exceptionnels en contemplant quelque 350 œuvres et objets (statues, fresques, sarcophages) présentés pour l’occasion. Oui, il y a une momie ! Cette exposition est présentée en collaboration avec le Museo Egizio de Turin.

À table ! C’est le cri de ralliement du Musée des beaux-arts de Montréal où, outre l’exposition Napoléon : art et vie de cour au palais impérial (jusqu’au 10 mai), vous pourrez voir Bon appétit ! Arts de la table au Québec d’aujourd’hui, qui réunit outils, objets et accessoires qui président à l’art de vivre. Bref, tout ce qu’il faut pour manger bien dans du beau (et du durable).

Consacrez le reste de la semaine aux autres grandes expos en ville : Les prophètes (jusqu’au 26 août) et C’est ainsi qu’entre la lumière (jusqu’au 18 août) au Musée d’art contemporain ; Michel Campeau — Avant le numérique (jusqu’au 6 mai), Le monde de l’art à Montréal, 1960-1980 et Porter son identité — La collection des Premiers Peuples, au Musée McCord (jusqu’au 29 avril). Et voyez ce qui se trame dans les galeries : Centre Phi, DHC/ART, Arsenal, Never Apart, Fonderie Darling, Station 16, Galerie de l’UQAM , 1700 La poste et Belgo, notamment.

À lire en complément : Le MBAM en 2018 et À voir au MAC en 2018.

Fines lames

Vivez une expérience unique à l’aréna Saint-Louis, dans le Mile End, en assistant au nouveau spectacle de la troupe de danseurs-patineurs du Patin libre, Threshold. Sur une chaise installée directement sur la glace, à l’une des extrémités de la patinoire, vous découvrirez une chorégraphie sur glace, entre danse contemporaine et patinage artistique, qui ne pourra vous laisser (vous me voyez venir ?)… de glace (jusqu’au 22 avril) !

Théâtre

À l’Espace libre, le Nouveau théâtre expérimental se livre à une expérience participative pour laquelle on demande aux spectateurs de laisser téléphones et tablettes… allumés ! Oui, le public aura le pouvoir de changer le déroulement de la pièce Alpha et Oméga (du 24 avril au 19 mai).

Au Théâtre de Quat’Sous, l’écrivain Laurent Gaudé et la compagnie UBU offre avec Le tigre bleu de l’Euphrate un vibrant plaidoyer d’Alexandre le Grand. Campé par Emmanuel Schwartz, le roi de Macédoine agonisant livre un « monologue fiévreux sur l’humanité, la mort, la haine et l’amitié » mis en scène par le grand Denis Marleau.

Également à l’affiche : Comment je suis devenu musulman, de Simon Boudreault, à La Licorne (jusqu’au 21 avril) ; Impromptu, de Sarah Kernochan, au Rideau Vert (jusqu’au 21 avril) ; Le bizarre incident du chien pendant la nuit, de Simon Stephens, au Théâtre Jean-Duceppe (jusqu’au 19 mai).

Pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, consultez les sites de La Vitrine et de la Place des Arts.

À lire en complément : Le guide pratique des théâtres montréalais et Théâtre : quoi voir sur les planches en 2018.

Musique

Montréal est une ville de musique : il y a des concerts partout, tout le temps !

À la Place des Arts, l’Orchestre Métropolitain présente Molinari et les Tableaux d’une exposition, une soirée réunissant le grand ensemble montréalais, le quatuor à cordes Molinari et le chef Nicholas Carter. Au programme : Britten, Moussa (création), Morel et, bien entendu, l’orchestration de Moussorgski de l’œuvre de Maurice Ravel (le 20 avril). Dans le cadre du Printemps nordique, le pianiste Alain Lefèvre joue le compositeur québécois André Mathieu. Le chef finlandais John Storgårds est à la baguette (le 24 avril).

Jusqu’au 7 mai, les Francouvertes, concours et festival de musique tous azimuts visant à favoriser l’émergence des artistes de la relève, présentent une belle brochette de jeunes musiciens francophones. Voyez ici.

Les groupes de musique indépendante donnent leur 110 % à la Casa del Popolo, à La Sala Rossa, à La Vitrola, aux légendaires Foufounes électriques et Quai des brumes, au Verre bouteille, au O Patro Vys, au Ministère, au Centre Phi, au Petit Campus et au Café Campus, au National et à La Tulipe, au Lion d’Or, à L’Escogriffe Bar Spectacle et au Bar Le Ritz PDB et au Café Atomic, entre autres.

À lire en complément : La musique indépendante montréalaise.

Les grands noms de la musique pop et de la chanson francophone se produisent à la Place des Arts, au Centre Bell, au MTELUS (Infected Mushroom, le 21 ; Kamelot, le 22), au Club Soda, à L’Astral (Ana Popovic, le 22), à L’Olympia (Steven Wilson, le 21), au Théâtre Corona (Roy Woods, le 20 ; George Ezra, le 21) et au Théâtre Fairmount (The Residents, le 20 ; Banners, le 21).

Découvrez la crème des musiciens de jazz québécois à l’Upstairs Jazz Bar & Grill (Ellias/Copland/Vedady, le 21), au Dièse Onze (Christine Jensen, le 20 ; Marianne Trudel, le 21), au Café Résonance et à la Maison du jazz. Pour une formule souper-spectacle, optez pour le Balcon ou le Casino de Montréal.

Thumbnail

La nuit

Vous pouvez vous exprimer en vous époumonant dans les karaokés montréalais, puis danser jusqu’au petit matin dans les boîtes les plus animées en ville : ÖriGn, New City Gas, Newspeak, Circus Afterhours, StereoBar, Stereo, Datcha, Le Belmont, Club Electric Avenue, Salon Daomé, Unity, École Privée, La Voûte, Soubois et Velvet.

Isabelle Wolfmann, rédactrice

Touche-à-tout curieuse, voyageuse et musicienne aimant le bon vin et les petits plats, Isabelle est rédactrice et traductrice pour des sites culturels, des maisons d’édition, des magazines de cuisine et de style de vie. Elle s’est fait, malgré l’hiver, un nid douillet à Montréal, où elle vit, à deux pas du pont Jacques-Cartier, avec son homme et son chat.