Quoi faire à Montréal du 19 au 25 janvier

Isabelle Wolfmann

Lancer de sapin, yoga dans la neige, électro dans le Vieux-Port : cette semaine, on passe à l’action. Puis, on profite de tout ce que Montréal offre aussi de bon… à l’intérieur!

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Action!

Ré-so-lu-tions. Vous souvenez-vous d’avoir juré, il y a quelques jours à peine, de vous rire de l’hiver en allant jouer dehors? Cela tombe bien : à Montréal, il y a toutes sortes d’occasions de prendre l’air. En prime, la température, plus clémente, y a mis du sien. Alors, c’est parti pour une séance de patinage, de glissades, de randonnée, de ski de fond ou de raquette! Et cela ne vous coûtera rien, si l’on juge par le grand nombre d’activités gratuites à faire cet hiver à Montréal. Les amis de la montagne peuvent aussi vous aider à faire le choix d’une activité nature en plein cœur de la métropole, sur le mont Royal.

Thumbnail

Amateurs de sensations fortes, le Festival hivernal de sports d’action BARBEGAZI vous en mettra plein la vue, sur l’esplanade du Parc olympique, avec ses épreuves des 20 et 21 janvier. Snowskate, lancer du sapin, fatbike électrique? Vous risquerez-vous à l’une de ces disciplines? Rassurez-vous, pour vous remettre de vos émotions, des camions de cuisine de rue sont stationnés sur place.

Pour retrouver vos esprits, une séance de yoga neige, ça vous dit? Sur votre tapis ou votre couverture, emmitouflé dans des vêtements chauds mais confortables, votre salutation au soleil matinale sera inoubliable (aux parcs La Fontaine et Laurier).

Thumbnail

Dans le Vieux-Port, la patinoire Natrel fait le bonheur des amateurs de glisse et de nouba : la glace offrant la vue la plus spectaculaire sur Montréal est aussi un lieu de divertissement, avec ses mardis cardio sur glace, ses mercredis rythmes chauds, ses jeudis DJ et ses feux d’artifice du samedi. Pirouette! Au Parc olympique, le Village d’hiver V propose un tout nouveau sentier réfrigéré et glacé où patiner sans bourse délier.

La nuit venue, dans le Vieux-Port, c’est à Igloofest qu’on garde la forme. On enfile une combinaison (préférablement fluo) et on danse à la belle étoile jusqu’au petit matin sur l’électro des meilleurs DJ de la planète. L’hiver, quel hiver?

Thumbnail

Lumière!

Faites une cure de lumière en enfourchant les bascules brillantes et sonores de Luminothérapie, ce qui donnera l’occasion d’admirer la vidéoprojection Les Lointaines. À la tombée de la nuit, dans le Vieux-Montréal, les gigantesques tableaux numériques de Cité mémoire et le spectacle multimédia Aura, à la basilique Notre-Dame, vous en mettront plein les mirettes. Surtout, zieutez le pont Jacques-Cartier qui, chaque soir, brille de mille feux changeant au gré des saisons et des activités de la métropole.

Thumbnail

Pendant ce temps, à l’intérieur…

Au chaud, on ne chôme pas non plus. Voyez, sur la glace du Centre Bell, les joueurs du Canadien de Montréal, plus habiles sur leurs patins que de simples quidams sur le pavé. Des billets individuels sont disponibles sur le site de revente officiel de l’équipe, La voûte aux billets. C’est simple (et sécuritaire) et, croyez-nous sur parole, vous ne regrettez pas votre expérience dans les gradins remplis de partisans survoltés. Samedi, notre légendaire équipe de hockey affronte ses grands rivaux, les Bruins de Boston. Go Habs go!

Les frileux peuvent patiner à l’intérieur, à la patinoire de l’Atrium le 1000, puis prendre de la hauteur et profiter d’un incroyable panorama dans la Grande roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres), la Tour de Montréal au Stade olympique ou à l’Observatoire à 360° de la Place Ville Marie.

Ils trouveront aussi des lieux où rôtir au coin d’un feu de cheminée et les activités gratuites à faire cet hiver une foule d’idées géniales pour vous réchauffer.

En complément : Où se connecter au wifi à Montréal et Applis utiles quand on visite Montréal

Au grand écran, le cinéaste québécois François Girard (Le violon rouge) raconte Montréal dans Hochelaga, terre des âmes, au cinéma dès le 19 janvier, une plongée épique (et quasi littérale) dans l’histoire de notre territoire, avant l’arrivée des Européens.

À Montréal, on peut faire du lèche-vitrines sans mettre le nez dehors, comme l’illustre notre guide de magasinage du Montréal souterrain. En ce moment, on peut faire de bonnes affaires dans toutes les boutiques de la ville (faites le plein de vêtements chauds!). Lisez Les boutiques montréalaises où trouver des souvenirs vraiment cool, Luxe québécois : la crème des designers d’ici et Où trouver des cadeaux gourmands à Montréal. Et pourquoi ne pas faire un tour dans les boutiques des musées montréalais? Livres, bijoux, beaux objets, tout y est. Enfin, rien ne vaut un bon livre, et les librairies en ville regorgent de succès de la littérature québécoise.

Connaissez-vous le marché Artisans ? C’est une épicerie fine située dans le chic hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth où l’on trouve des produits frais et des mets préparés. Vous y dénicherez, en plein centre-ville, une foule de souvenirs appétissants, comme des chocolats, des thés, de petites douceurs et des pains d’épices, présentés dans de jolies boîtes. L’offre est toute aussi alléchante dans les marchés publics montréalais.

Thumbnail

Miam

L’exercice, le magasinage, ça ouvre l’appétit. Les grandes tables ne manquent pas à Montréal, tout comme les festivals culinaires. Ce mois-ci, grâce au Happening gourmand, vous pourrez profiter d’une table d’hôte à prix d’ami dans un des huit restaurants participants du Vieux-Montréal (11 janvier au 4 février).

Quoi de mieux qu’une bonne tasse de café, de thé ou de chocolat chaud pour vous réchauffer après une sortie de janvier ? Vous avez jusqu’au 28 janvier pour siroter une des douces boissons concoctées pour La grande tournée du chocolat chaud. L’initiative n’est pas seulement délicieuse, elle est aussi caritative (au bénéfice de l’organisme La tablée de chefs). Consultez notre liste des cafés indépendants et notre sélection de salons de thé. Ou bien trouvez un coin douillet pour prendre l’apéro dans nos articles consacrés aux endroits où siroter un cocktail et aux bars cachés et dans nos suggestions de sorties nocturnes.

Thumbnail

Sur les planches

Familiarisez-vous avec l’œuvre du grand auteur et dramaturge Michel Tremblay, au théâtre Jean-Duceppe, où l’on présente la pièce Enfant insignifiant! avec une belle brochette de comédiens montréalais (jusqu’au 3 février). Au Théâtre d’Aujourd’hui, plongez dans l’univers troublant mais non dépourvu d’humour de Nyotaimori, un monde surréaliste où l’humain est totalement aliéné par son travail et ses habitudes de consommation (jusqu’au 3 février) Vous trouverez d’autres idées de sorties culturelles sur les sites de La Vitrine et de la Place des Arts, mais voici nos recommandations de la semaine : La Meute, de l’auteure et actrice Catherine-Anne Toupin, qui a pris l’affiche à La Licorne (jusqu’au 17 février); Les Fourberies de Scapin, au TNM (jusqu’au 10 février); et Temporel, un spectacle de cirque multimédia, à la Cinquième salle de la Place des Arts (jusqu’au 27 janvier).

En danse, ne manquez pas Confidences sur l’oreiller, de la chorégraphe Dulcinée Langfelder, de passage au Théâtre Outremont pour deux soirs seulement (les 19 et 20 janvier) et, dans l’édifice Wilder, l’installation chorégraphique, Bienvenue chez moi, petite malgache-chinoise, de Claudia Chan Tak

Thumbnail

Dans les musées et les galeries

Au Musée d’art contemporain, voyez A Crack in Everything / Une brèche en toute chose, l’exposition entièrement consacrée à Leonard Cohen (jusqu’au 9 avril 2018). À Pointe-à-Callière Passion : hockey vous aidera à comprendre pourquoi, ici, le hockey est une religion (jusqu’au 11 mars). Au Musée des beaux-arts, mettez le cap à l’Ouest sans tarder, avec Il était une fois… le western (jusqu’au 4 février). Au Musée McCord, une très belle exposition est consacrée au photographe canadien d’origine hongroise, Gabor Szilasi, Le monde de l’art à Montréal, 1960-1980 (jusqu’au 29 avril).

Voyez aussi les expos du moment au Centre Phi et à la DHC/ART (Bill Viola : naissance à rebours, jusqu’au 11 mars), à l’Arsenal, au Centre canadien d’architecture, au centre Never Apart, à la Fonderie Darling, à la Galerie de l’UQAM et au Belgo. À la Galerie Cazeault, consacrée à l’art canadien, Les peintres et la neige, est une belle expo de saison (jusqu’au 30 janvier).

Musique

Montréal est une ville de musique : il y a des concerts partout, tout le temps! Découvrez les programmations de musique indépendante de la Casa del Popolo, de La Sala Rossa, de La Vitrola, du Divan Orange, du Quai des Brumes, du O Patro Vys, du Petit Campus et du Café Campus, du National et de La Tulipe, du Club Soda, de L’Astral (Jonas & The Massive Attraction, le 19), du Centre Phi, du Lion d’Or, de L’Escogriffe Bar Spectacle et du Bar Le Ritz PDB, entre autres. Pour une formule souper-spectacle, optez pour le Balcon ou le Casino de Montréal. Découvrez la crème des musiciens de jazz québécois à l’Upstairs Jazz Bar & Grill (Paulo Ramos, le 19), au Dièse Onze (Joe Sullivan et Carlos Jimenez, le 19) et au Café Résonance. Les grands noms de la musique se produisent au Théâtre Fairmount, au Centre Bell, au MTELUS (Milky Chance, le 24), au Théâtre Corona (Big Wreck, le 20), au Belmont et à la Place des Arts ou, dans un registre plus classique, à la Maison symphonique (Iceberg & Schoenberg, le 19) ou à la salle Bourgie (Amadeus et le piano, le 19). Exprimez-vous en vous époumonant dans les karaokés montréalais et dansez ensuite jusqu’au petit matin dans les boîtes les plus animées en ville : ÖriGn, New City Gas, Newspeak, Circus Afterhours, StereoBar, Stereo, Datcha, Salon Daomé, Unity, École Privée, La Voûte, Soubois et Velvet.

Isabelle Wolfmann, rédactrice

Touche-à-tout curieuse, voyageuse et musicienne aimant le bon vin et les petits plats, Isabelle est rédactrice et traductrice pour des sites culturels, des maisons d’édition, des magazines de cuisine et de style de vie. Elle s’est fait, malgré l’hiver, un nid douillet à Montréal, où elle vit, à deux pas du pont Jacques-Cartier, avec son homme et son chat.