Quoi faire à Montréal du 10 au 16 novembre

 

Cette semaine, Montréal rend hommage à Leonard Cohen, Cendrillon mène le bal à l’opéra et on oublie les premiers frimas à table, au ciné ou en écoutant de la musique du monde.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Salut l’artiste!

Homme de lettres et artiste discret, Leonard Cohen n’a jamais oublié l’endroit où il est né, Montréal. Un an après le décès du musicien, la métropole québécoise lui rend hommage avec l’inauguration au Musée des beaux-arts de A Crack in Everything / Une brèche en toute chose (jusqu’au 9 avril 2018). Inspirée de l’univers et des grands thèmes qui ont traversé sa vie et son œuvre, c’est la première exposition à lui être entièrement consacrée. Pour le suivre à la trace dans sa ville natale, vous pouvez également consulter cette carte illustrée (légende en anglais seulement) et voir deux murales étonnamment vivantes (on dirait qu’il ne voit que celui qui le regarde!), boulevard Saint-Laurent et rue Crescent. Enfin, ne manquez pas la projection silencieuse de certains de ses textes marquants (en anglais et en français), sur l’emblématique silo no 5, dans le Vieux-Port (le 11 novembre, de 18 h à 22 h). (L’aéroport de Montréal lui rend aussi un coup de chapeau, littéralement, avec cette touchante attention).

Arias et hockey

« Ainsi, ma vengeance sera… le pardon! », clame la magnanime Cendrillon dans La Cenerentola de Rossini, qui prend l’affiche à l’Opéra de Montréal cette semaine (les 11, 14, 16 et 18 novembre). Dans la distribution montréalaise, c’est la mezzo-soprano québécoise Julie Bouliane qui séduit son prince charmant (l’américain Juan José de León), au grand dam de ses deux vilaines sœurs, Clorinda et Tisbe (les Canadiennes Lauren Margison et Rose Naggar-Tremblay). Les fans de hockey et de comédie musicale seront aux oiseaux au Centre Segal, où l’on donne The Hockey Sweater : The Musical, une adaptation chantée en anglais du célèbre roman de Rock Carrier, Le chandail de hockey (jusqu’au 12 novembre, supplémentaires les 13, 14, 15 et 16 novembre). Rafraîchissant! À la Maison symphonique, l’Europe de l’Est est à l’honneur, dans un programme réunissant Sokolović, Bartók et Chostakovitch (les 9 et 12 novembre) et avec le légendaire Orchestre Mariinsky de Saint-Pétersbourg (le 11 novembre).

À table!

Il est toujours temps de savourer de la fine cuisine à prix d’ami, grâce à la semaine des restaurants de Montréal, MTLàTABLE (jusqu’au 16 novembre). Le concept est simple : 175 des meilleurs restos montréalais préparent pour l’occasion des menus délectables à petits prix (21 $, 31 $ ou 41 $), et des brunchs d’exception (15 $). Qu’attendez-vous pour réserver? Les Montréalais ont un bon coup de fourchette, alors les établissements participants font vite salle comble! Consultez la liste des restaurants ici (pratique, elle les classe par type de cuisine, par prix et par quartier). Les produits du Québec sont souvent à la fête à cet événement gourmand; c’est l’occasion rêvée de faire connaissance avec notre gastronomie et notre terroir.

Festivals et événements : techno à gogo, cinéma franco et musiques du monde

HUB Montréal, dont c’est la toute première édition, veut être le carrefour international des industries créatives et attend plus de 3000 professionnels au Centre Phi, dans le Vieux-Montréal. Mais le grand public est également convié aux nombreuses activités de son volet FEST (du 8 au 18 novembre). Hub hourra! Au grand écran, le festival de films francophones sous-titrés en anglais, Cinémania, est toujours d’actualité (jusqu’au 12 novembre). Dans le majestueux décor du Cinéma Impérial, au centre-ville, voyez des films d’auteur de grande qualité et rencontrez des réalisateurs : Claude Lelouch, oui, est l’invité d’honneur de cette édition! (jusqu’au 12 novembre). Avec Mundial Montréal, la sono mondiale secoue Montréal! Rendez-vous nord-américain des musiques du monde, ce festival est à la fois point de ralliement des gens de l’industrie et tremplin pour les artistes. Découvrez les nouveaux courants musicaux qui font vibrer la planète à ses concerts (payants et gratuits) et à ses soirées. (du 14 au 17 novembre).

Thumbnail

Activités extérieures

Certes, il fait un peu frisquet, mais ce n’est pas une raison pour rester à l’intérieur! Voici de bonnes raisons de prendre l’air tout en se divertissant et en s’informant : partez à la découverte du mont Royal et de ses dernières couleurs automnales grâce à la programmation des Amis de la montagne; suivez Paul à Montréal, dans le Plateau Mont-Royal, un parcours urbain en bédé réalisé par Michel Rabagliati, l’auteur de la série québécoise à succès Paul (départ au métro Laurier; durée : 60 min; jusqu’au 10 décembre); et concluez votre virée dans la Grande roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres), d’où la vue sur la ville est imprenable.

 

À lire en complément : Plaisirs d’automne gratuits à Montréal

Sur les planches

LAgora de la danse présente Major Motion Picture, des chorégraphes Tiffany Tregarthen et David Raymond, une exploration des thèmes de territoire, de propagande et de croyance (du 8 au 10 novembre). Consultez une liste des spectacles de danse dans notre Guide de la danse de l’automne 2017. Au théâtre, Marc Beaupré propose une relecture moderne et épurée de L’Iliade, d’Homère, au Théâtre Denise-Pelletier; Un si gentil garçon, un « événement multisensoriel saisissant d’actualité » a pris l’affiche à l’Usine C; La mort d’un commis voyageur, d’Arthur Miller, séduit toujours le public au Théâtre du Rideau Vert (dernière le 11 novembre); Savoir compter, une « réflexion grave et poétique sur les comportements déviants », est donné au Théâtre d’aujourd’hui (du 7 au 25 novembre); et chez Duceppe, on présente un drame au comique irrésistible, Les secrets de la Petite Italie (jusqu’au 2 décembre). Lisez notre guide théâtre de l’automne, et pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, rendez-vous sur les sites de La Vitrine et de la Place des Arts.

Dans les musées et les galeries

Profitez de votre passage au Musée d’art contemporain pour l’exposition A Crack in Everything / Une brèche en toute chose (jusqu’au 9 avril 2018), consacrée à Leonard Cohen, pour voir Taryn Simon et L’État du Monde (jusqu’au 19 novembre); puis faites un tour du côté du Musée des beaux-arts où Il était une fois… le western offre une approche du cinéma western en considérant ses liens avec les arts visuels (peinture, sculpture, photographie) depuis le milieu du XIXe siècle à nos jours (jusqu’au 4 février). Entre-Deux-Mondes (jusqu’au 3 décembre) et Mnémosyne (jusqu’au 20 mai 2018) y sont toujours à l’affiche. Voyez aussi Génie autochtone , au Centre des sciences de Montréal (jusqu’au 31 décembre) et Pignon sur rue à Montréal, au Musée de la mode (jusqu’au 30 décembre).

À lire en complément : Les grandes expos à voir à Montréal cet automne et cet hiver.

Admirez les œuvres joyeuses et colorées de François Morelli, à La Poste et, à la galerie Mix, découvrez Les Madones d’ivoire, de Dominique Besner (du 8 au 16 novembre). Ne manquez pas Mondes oniriques, au Centre Phi, le troisième volet de Sensory Stories (jusqu’au 16 décembre) et voyez aussi les expos du moment à la DHC/ART (Bill Viola : naissance à rebours, jusqu’au 11 mars), à l’Arsenal, au Centre canadien d’architecture, au centre Never Apart, à la Fonderie Darling, à la Galerie de l’UQAM et au Belgo.

Concerts et virées nocturnes

Montréal est une ville de musique : il y a des concerts partout, tout le temps ! Découvrez les programmations de musique indé de la Casa del Popolo, de La Sala Rossa, et de La Vitrola, du Divan Orange, du Quai des Brumes, du O Patro Vys, du Petit Campus et du Café Campus, du National et de La Tulipe, du Club Soda, de L’Astral, du Centre Phi, du Lion d’Or, de L’Escogriffe Bar Spectacle et du Bar Le Ritz PDB. Pour une ambiance souper-spectacle entre café-théâtre parisien et cabaret new-yorkais, rendez-vous au Balcon (Édith Piaf, ma vie en rose et noir, le 9; Soul Sessions, le 10; Meilleurs hits soul, Motown, disco et pop, le 11) et au Casino de Montréal. Découvrez la crème des musiciens de jazz québécois à l’Upstairs Jazz Bar & Grill, au Dièse Onze et au Café Résonance. Les grands noms de la musique se produisent au Théâtre Fairmount (Félix Dyotte, le 9; All Them Witches, le 10; Lemon Bucket Orkestra + Boogat, le 11), au Centre Bell, au MTELUS (Silversun Pickups, le11; John Carpenter, le 13), au Belmont, à la SAT, au Théâtre Corona (RL GRIME, le 10; Bela Fleck et Abigail Washburn, le 14) ou, dans un registre plus classique, à la Maison symphonique (Voyage en Europe de l’Est, les 9 et 12 novembre, Orchestre Mariinski, le 11). Amusez-vous ensuite jusqu’au petit matin dans les boîtes les plus animées en ville : ÖriGn, New City Gas, Newspeak, Circus Afterhours, StereoBar, Stereo, Datcha, Salon Daomé, Unity, École Privée, La Voûte, Soubois et Velvet.

Isabelle Wolfmann, rédactrice

Touche-à-tout curieuse, voyageuse et musicienne aimant le bon vin et les petits plats, Isabelle est rédactrice et traductrice pour des sites culturels, des maisons d’édition, des magazines de cuisine et de style de vie. Elle s’est fait, malgré l’hiver, un nid douillet à Montréal, où elle vit, à deux pas du pont Jacques-Cartier, avec son homme et son chat.