Quoi faire à Montréal du 23 au 29 novembre

Marie-Pier Gagnon

Cette semaine, commencez votre magasinage des Fêtes au Marché Éphémère Etsy et au Souk@Sat, replongez dans les œuvres de Johann Sebastian Bach au Festival Bach Montréal et sortez au théâtre pour voir Platonov amour haine et angles morts, Souveraines ou Centre d’achats.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

En vrac

L’hiver semble vouloir se pointer le bout du nez assez tôt cette année, mais une foule d’activités sauront vous réchauffer. La neige et le froid de novembre vous donnent déjà envie de préparer Noël? Rendez-vous à la Maison Pépin. Cette jolie boutique du Vieux-Montréal vous invite à des ateliers de confection de couronnes de Noël et de centres de table festifs (jusqu’au 23 décembre). Entamez vos emplettes des Fêtes au Marché Éphémère Etsy, à la Gare Windsor, où de nombreuses trouvailles originales, locales et faites à la main vous attendent (22 au 24 novembre). Au Souk@Sat, de talentueux créateurs se rassemblent pour vous présenter bijoux, vêtements, nourriture et objets déco branchés dans un grand marché (28 novembre au 2 décembre). Autrefois, on fêtait la Sainte-Catherine, connue comme la fête des célibataires, le 25 novembre. La Maison Saint-Gabriel vous fera revivre cette fête avec dégustation de tire Sainte-Catherine, contes, musique et animations. Au Centre Bell, on s’apprête à recevoir de la grande visite. Assistez à la conférence de l’ancien président Bill Clinton et de l’ancienne secrétaire d’État des États-Unis Hillary Rodham Clinton. Une rare occasion de rencontrer ce couple d’exception.

Thumbnail

En musique

Des grands airs classiques aux plus réjouissantes mélodies pop, Montréal est toujours sur la note lorsqu’il est question de concerts. Dans les prochaines semaines, des musiciens du monde entier se retrouveront à Montréal pour rendre hommage au génie musical de Johann Sebastian Bach au Festival Bach de Montréal, avec une programmation dédiée au compositeur (22 novembre au 7 décembre). Dans un registre complètement différent, le Festival Ska de Montréal célèbre sa 10e édition au Petit Campus et au Club Soda avec de nombreux artistes en spectacle. À la Place des Arts, l’ancien membre fondateur du groupe Porcupine Tree, Steven Wilson, performera sur scène (23 novembre), alors que le Soweto Gospel Choir présentera Songs of the Free: En l’honneur du 100e anniversaire de naissance de Nelson Mandela (24 novembre). Au MTELUS, le groupe Three Days Grace foulera les planches avec sa tournée The Oustider Tour (25 novembre).

Pour assister à des spectacles de musique indépendante, jetez on œil aux programmations de la Casa Del Popolo, de La Sala Rossa, de La Vitrola, des légendaires Foufounes Électriques et Quai des Brumes, du Verre bouteille, de l’O Patro Vys, du Ministère, du Centre Phi, du Petit Campus et du Café Campus, du National et de La Tulipe, du Lion d’Or, de l’Escogriffe Bar Spectacle, du Ritz P.D.B. et du Atomic Cafe, entre autres. Quant au jazz québécois, il est à l’honneur à l’Upstairs Jazz Bar & Grill, au Dièse Onze, au Resonance Café et à la Maison du Jazz. Pour une formule souper-spectacle, optez pour le Balcon Cabaret Music-Hall ou le Casino de Montréal.

Thumbnail

Sur les planches

La programmation théâtrale est riche encore une fois cette semaine. Au Théâtre Prospero, Platonov amour haine et angles morts est l’adaptation d’une pièce inachevée d’Anton Tchekhov, mise en scène par Angela Konrad, sous forme de la reconstitution d’un meurtre passionnel (jusqu’au 15 décembre). Au Théâtre de Quat’Sous, Souveraines navigue entre réalité et fiction à propos des combats vers une royauté féminine, d’hier à aujourd’hui, avec un texte de Rose-Maïté Erkoreka (jusqu’au 8 décembre). Centre d’achats d’Emmanuelle Jimenez nous transporte dans la vie de sept femmes, prisonnières de la consommation outrancière et irréfléchie au Centre du théâtre d’aujourd’hui (jusqu’au 1er décembre). Au Théâtre Denise-Pelletier, retrouvez l’univers de Michel Tremblay avec la pièce Bonjour, là, bonjour, une tragédie chorale à l’humour acéré (jusqu’au 30 novembre). Et, au Théâtre du Nouveau-Monde, Bilan, de l’auteur Marcel Dubé, pose un regard sur une élite assoiffée de pouvoir à l’aube de la révolution tranquille (jusqu’au 8 décembre).

Sur la scène de la danse et du cirque, Pep Ramis s’intéresse au corps avec un solo qui questionne la beauté et le banal dans The Mountain, The Truth & The Paradise à l’Espace Danse de l’édifice Wilder (jusqu’au 24 novembre). Du côté du Théâtre La Chapelle, Emile Pineault invite le spectateur à se faufiler dans la peau d’un acrobate qui se questionne sur sa pratique, dans une forme charnelle, rigoureuse et hypnotisante, avec Normal Desires (jusqu’au 1er décembre). À la TOHU, Les 7 doigts présentent Passagers, où l’aire de jeux prend la forme d’un wagon de train (jusqu’au 5 janvier).

Ce n’est qu’un début : pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, consultez les sites de La Vitrine culturelle et de la Place des Arts.

Thumbnail

Sur grand écran

image+nation est le premier festival consacré au cinéma LGBTQ au Canada. Depuis 31 ans, on y présente des créations d’ici et d’ailleurs. Cette année, près de 40 films seront projetés dans différentes salles (jusqu’au 2 décembre). La Cinémathèque québécoise accueille les Sommets du cinéma d’animation et sa vaste programmation de films, en plus d’expositions, de performances et de rencontres de créateurs (du 21 au 25 novembre). Au cinéma IMAX TELUS du Centre des sciences de Montréal, tombez sous le charme de petits pandas qui apprennent à devenir grands dans Pandas 3D (jusqu’au 21 décembre).

Au musée

Faites la lumière sur nos attaches identitaires avec l’installation participative Ombres sans frontières. Les œuvres, façonnées lors d’ateliers dans des camps de réfugiés en Grèce et en Turquie, se découvrent avec une lampe à la main, au Musée McCord (jusqu’au 6 janvier). À la croisée du cinéma, de la performance et de l’installation, treize écrans mettent en lumière la beauté des manifestes d’artistes par des interprétations de Cate Blanchett dans Manifesto de Julian Rosefeldt, au Musée d’art contemporain de Montréal (jusqu’au 20 janvier). Vous aimerez également l’exposition Alexander Calder - Un inventeur radical, au Musée des beaux-arts de Montréal, où vous serez soufflé par cet artiste primordial qui a ajouté une quatrième dimension à la sculpture (jusqu’au 24 février). Au Château Ramezay, voyez Fleurs D’ARMES, une exposition d’art itinérante multi-sensorielle inspirée des fleurs cueillies par George Stephen Cantlie dans les jardins, champs et haies d’une Europe déchirée par la guerre, puis envoyées à sa petite fille à Montréal (jusqu’au 31 mars). En tout temps, vous pouvez côtoyer vos vedettes préférées au Grévin MONTRÉAL… ou presque. Prenez des selfies avec leur statue de cire! Vous pouvez également admirer les plus belles tenues haute couture de la plus célèbre des poupées aux Cours Mont-Royal à l’Expo Barbie. Vivez l’expérience olympique comme si vous y étiez grâce à une expérience immersive de la Maison olympique canadienne. Et voyez ce qui se trame dans les galeries, dont le Centre Phi, DHC/ART Fondation pour l’art contemporain, ArsenalNever Apart, Fonderie DarlingStation 16, la Galerie de l’UQAM, 1700 LA POSTELe Livart et Belgo, notamment.

À l’extérieur des musées, Montréal a tout un lot d’expositions scientifiques à fréquenter et de beautés à observer. L’art est partout, même sur les murs. Un circuit reliant les murales qui ornent les façades de la ville vous en convaincra. Fermé pour rénovation, le Biodôme se refait une beauté, mais au Jardin botanique de Montréal, à l’Insectarium de Montréal et au Planétarium Rio Tinto Alcan de l’Espace pour la vie, cela bourdonne d’activités ! Détails et horaires ici. Enfin, profitez d’un incroyable panorama sur la ville dans une cabine de la Grande Roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres), à la Tour de Montréal au Parc olympique ou à l’Observatoire à 360° de la Place Ville Marie.

Thumbnail

À manger et à boire

Montréal est l’une des capitales de la gastronomie mondiale avec ses grandes tables, ses bistros et ses petits restaurants de quartier. Essayez l’une des nouvelles tables montréalaises ou attablez-vous dans un restaurant « apportez votre vin ». Et n’oubliez pas de goûter à notre poutine nationale, à notre smoked meat et à nos bagels ! Pour vos courses, faites la tournée des marchés publics montréalais, où vous trouverez des délices locaux et pourrez manger de bons petits plats aux restaurants environnants. Vous avez soif ? Lisez Mixologie montréalaise : 5 bars à cocktails à essayer et Un toast aux bars à cocktails de Montréal. Si vous êtes plutôt du type bière, voyez Les microbrasseries à essayer à Montréal. Pour une conversation tranquille, avalez une bonne tasse de café, de thé ou de chocolat chaud (cafés indépendantssalons de thé) ou trouvez un coin douillet pour prendre l’apéro (les bars où il fait bon prendre un verresiroter un cocktailbars cachéssorties nocturnes).

Marie-Pier Gagnon

Marie-Pier Gagnon, rédactrice

Marie-Pier est une rédactrice qui écrit à la pige pour différents médias dont Châtelaine, Coup de Pouce et le journal Métro. Dans son emploi régulier, elle écrit à propos de la bouffe 40 heures par semaine et, dans ses temps libres, elle parle de bouffe 40 heures par semaine. Elle se fait aussi une joie de commenter la culture populaire, du dernier album indie mis en ligne sur Spotify en passant par le plus récent épisode d’Occupation Double.

Pour consulter la liste de nos collaborateurs habituels, cliquez ici.