Quoi faire à Montréal du 15 au 21 décembre

Isabelle Wolfmann

 

Cette semaine, on fait une virée dans les marchés, on vénère nos idoles pop, on affûte nos patins et on lève notre verre à la joie de vivre (ou de séjourner) à Montréal.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Montréal est à la fête

Fa la la la! Esprit des fêtes, tu es là! Dans les marchés, les bars et les restos, où on lève son verre à l’année passée ensemble; dans les boutiques, les musées et les salles des spectacles, et sur le visage rosi des passants. Fa la la la lère!

Thumbnail

Que vous soyez du genre à prendre de l’avance sur vos emplettes de fin d’année ou à tout faire à la dernière minute, faites la tournée des marchés de Noël montréalais : les prévoyants y compléteront leurs achats et les retardataires y rattraperont le temps perdu. Faites le plein de créations locales et de présents gourmands au Grand marché de Noël, dans le Quartier des spectacles (du 1er au 24 décembre). Avec ses kiosques, ses camions de cuisine de rue, ses animations et ses guirlandes lumineuses, ce marché urbain et saisonnier est un vrai enchantement. La place Jacques-Cartier est aussi sur son 36, grâce à Montréal en fêtes (du 1er au 24 décembre). Aux Puces POP, du nom du célèbre festival montréalais (du 16 au 18 décembre), et au marché des fêtes Etsy, du nom de la célèbre plateforme en ligne (les 16 et 17 décembre), des articles faits avec amour et originalité feront le bonheur de vos êtres chers.

Thumbnail

Comme chaque année depuis plus de 60 ans, la création québécoise est passée au Salon des métiers d’art de Montréal, où s’expose le talent des nombreux artisans qui, à la Place Bonaventure, trouvent une vitrine de taille pour leurs créations (jusqu’au 17 décembre). Amateurs de bonne chère, vous y dénicherez sûrement une foule de succulents cadeaux. L’entrée y est gratuite.

Dans les commerces montréalais, on vend également de très belles choses qui font des souvenirs et des cadeaux uniques. Lisez à ce sujet Les boutiques montréalaises où trouver des souvenirs vraiment cool et notre guide de magasinage du Montréal souterrain.

Enfants de tous âges, sachez qu’en attendant le grand jour, le père Noël se pavane au Royaume du père Noël du Complexe Desjardins (du 18 novembre au 24 décembre) et fait le frais au Musée Stewart, où on lui consacre une exposition.

 

Vous n’avez encore rien de prévu pour le 31? Consultez sans tarder notre Guide du réveillon du Nouvel An.

 

En complément : 10 façons de se plonger dans l’esprit des fêtes à Montréal

Thumbnail

Culture dans les parcs et lumière sur la ville

Vous ne débordez pas d’enthousiasme à l’idée de faire des achats? Le festival Noël dans le parc (les festivals ne font jamais relâche à Montréal!) vous réserve de belles surprises avec ses 100 spectacles et ses activités gratuites dans trois « villages » aménagés pour l’occasion (du 1er au 25 décembre).

 

Noël vous rend tristounet? Faites une cure de lumière! Les bascules brillantes et sonores de Luminothérapie et les 13 000 ampoules du sapin de la Place Ville Marie chasseront votre vague à l’âme. Si les symptômes persistent, passez devant la vitrine du grand magasin Ogilvy, rue Sainte-Catherine : ce royaume hivernal miniature devrait vous mettre en joie.

Thumbnail

Plein air, patin à glace et petits remontants

Le fond de l’air est frais? Tant mieux! C’est le moment d’enfiler ce manteau chaud, cette tuque et ces mitaines que vous avez réservés pour votre séjour à Montréal et d’aller vous dégourdir tout en en vous divertissant. Partez à la découverte du mont Royal, grâce à la programmation des Amis de la montagne, puis volez dans la Grande roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres) ou à l’Observatoire de la Place Ville Marie, d’où la vue sur la ville et ses alentours est imprenable.

 

La patinoire Natrel du Vieux-Port de Montréal est en activité depuis le 9 décembre! Y glisser, c’est faire de l’exercice, mais aussi la nouba : la patinoire extérieure réfrigérée offrant la vue la plus spectaculaire sur Montréal est aussi un lieu de divertissement toute la semaine, avec ses mardis cardio sur glace, ses mercredis rythmes chauds, ses jeudis DJ et ses feux d’artifice du samedi. Pirouette!

Thumbnail

Après l’effort, le réconfort. Concluez vos revigorantes tribulations par une bonne tasse de café ou de thé. Au préalable, consultez notre liste des cafés indépendants et notre sélection de salons de thé. Ou bien trouvez un coin douillet pour prendre l’apéro dans nos articles consacrés aux endroits où siroter un cocktail et aux bars cachés et dans nos suggestions de sorties nocturnes. Vous trouverez aussi dans la liste des lieux où rôtir au coin d’un feu de cheminée, les activités gratuites à faire cet hiver et les activités des fêtes pour tous une foule d’idées géniales pour vous réchauffer.

En complément : Où se connecter au wifi à Montréal et Applis utiles quand on visite Montréal

Thumbnail

Sur les planches

Vive le vent… et les concerts de Noël! En ce moment, ce n’est pas ce qui manque. Pour vous en convaincre, consultez Les concerts du temps des fêtes. Et que serait Noël sans Casse-Noisette? La version des Grands Ballets, chorégraphiée par Fernand Nault, est de retour à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts (du 14 au 30 décembre; matinées et soirées). Au Théâtre Corona, c’est le concert de Noël d’Andy Kim qui réunit quelques pointures musicales pour une bonne cause (le 16 décembre). À la Salle Bourgie, on donne les cantates de Bach pour Noël (le 17 décembre). Et Mary Popins, dans sa version québécoise primée, est de retour au Théâtre Saint-Denis (jusqu’au 30 décembre). Supercallifragilistique!

 

Pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, consultez les sites de La Vitrine et de la Place des Arts

Dans les musées et les galeries

À la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, admirez les couvertures d’un magazine imaginaire consacré à Montréal et qui, à la manière du New Yorker, s’appelle Le Montréaler. Le résultat est passionnant, et vraiment réjouissant : cette chouette exposition gratuite présente le travail de 55 illustrateurs qui ont proposé une vision unique (drôle, caustique, poétique) de la métropole (jusqu’au 14 janvier). Et les œuvres s’achètent!

 

Au Musée d’art contemporain, ne manquez pas A Crack in Everything / Une brèche en toute chose, l’exposition entièrement consacrée à Leonard Cohen (jusqu’au 9 avril 2018). Pour comprendre pourquoi, ici, le hockey est une religion, voyez Passion : hockey, à Pointe-à-Callière (jusqu’au 11 mars). Au Musée des beaux-arts, mettez le cap à l’Ouest avec Il était une fois… le western (jusqu’au 4 février). Voyez aussi Génie autochtone , au Centre des sciences de Montréal (jusqu’au 31 décembre) et Pignon sur rue à Montréal, au Musée de la mode (jusqu’au 30 décembre). Au Musée McCord, Illusions, l’art de la magie présente des affiches de très grand format immortalisant de célèbres magiciens du début du XXe siècle, comme le fameux Houdini (jusqu’au 7 janvier), ainsi qu’une très belle exposition du photographe canadien d’origine hongroise, Gabor Szilasi, Le monde de l’art à Montréal, 1960-1980 (jusqu’au 29 avril).

 

Faites vite! Il ne reste que quelques jours pour admirer les œuvres joyeuses et colorées de François Morelli à La Poste (jusqu’au 17 décembre) et découvrir Mondes oniriques, le troisième volet de Sensory Stories, au Centre Phi (jusqu’au 16 décembre). Voyez aussi les expos du moment à la DHC/ART (Bill Viola : naissance à rebours, jusqu’au 11 mars), à l’Arsenal, au Centre canadien d’architecture, au centre Never Apart, à la Fonderie Darling, à la Galerie de l’UQAM

Montréal, paradis des mélomanes et des oiseaux de nuit

Montréal est une ville de musique : il y a des concerts partout, tout le temps ! Découvrez les programmations de musique indé de la Casa del Popolo, de La Sala Rossa, et de La Vitrola, du Divan Orange, du Quai des Brumes, du O Patro Vys, du Petit Campus et du Café Campus, du National et de La Tulipe, du Club Soda, de L’Astral, du Centre Phi, du Lion d’Or, de L’Escogriffe Bar Spectacle et du Bar Le Ritz PDB, entre autres. Pour une formule souper-spectacle, optez pour le Balcon ou le Casino de Montréal. Découvrez la crème des musiciens de jazz québécois à l’Upstairs Jazz Bar & Grill (Paulo Ramos, le 615 au Dièse Onze (Alex Côté, le 16) et au Café Résonance (Andres Vial, le 8 décembre). Les grands noms de la musique se produisent au Théâtre Fairmount (Elephant Stone, le 16), au Centre Bell, au MTELUS (Hommage à Lhasa, le 16), au Théâtre Corona (Pierre Lapointe, les 14 et 15) au Belmont, à la SAT, et à la Place des Arts ou, dans un registre plus classique, à la Maison symphonique. Exprimez-vous en vous époumonant dans les karaokés montréalais et dansez ensuite jusqu’au petit matin dans les boîtes les plus animées en ville : ÖriGn, New City Gas, Newspeak, Circus Afterhours, StereoBar, Stereo, Datcha, Salon Daomé, Unity, École Privée, La Voûte