Quoi faire à Montréal du 22 au 28 décembre

Isabelle Wolfmann

Cette semaine, on se hâte de terminer ses emplettes, on chante « alléluia », on se fait tout un cirque et on se souhaite un joyeux Noël!

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

S.O.S. emplettes

Comment? Vous n’avez pas encore terminé vos emplettes de Noël? Heureusement pour vous, il est encore temps de faire le plein de créations locales et de présents gourmands au Grand marché de Noël, dans le Quartier des spectacles (du 1er au 24 décembre), et sur la place Jacques-Cartier, aussi sur son 36, grâce à Montréal en fêtes (du 1er au 24 décembre). Dans le Vieux-Montréal, vous trouverez aussi votre bonheur au marché Bonsecours, qui abrite une quinzaine de boutiques de designers et d’artisans, à la Boutique métiers d’art du Québec et dans tous les jolis commerces du quartier.

À lire en complément : Les boutiques montréalaises où trouver des souvenirs vraiment cool, notre guide de magasinage du Montréal souterrain, Luxe québécois : la crème des designers d’ici et Où trouver des cadeaux gourmands à Montréal. Et pourquoi ne pas faire un tour dans les boutiques des grands musées montréalais? Livres, bijoux, beaux objets, tout y est pour chouchouter vos êtres chers! Enfin, rien ne vaut un bon livre, et les librairies en ville regorgent de succès de la littérature québécoise.

Thumbnail

Connaissez-vous le marché Artisans? Dans le chic hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, tout juste rénové, c’est une épicerie fine où l’on trouve aussi des produits frais et des mets préparés. Chocolats, thés, douceurs et pains d’épices dans de jolies boîtes, vous y dénicherez, en plein centre-ville, une foule de cadeaux appétissants. L’offre est toute aussi alléchante dans les marchés publics montréalais. Faites-y une virée!

Alléluia

Que serait Noël sans le Messie de Haendel? À la Maison symphonique, réjouissez-vous de la performance de l’Orchestre et du chœur Métropolitain, dirigés de main de maître par Yannick Nézet-Séguin, le talentueux chef québécois qui, en 2020, sera à la direction du Met new-yorkais (le 22 décembre, à 19 h 30, et le 23 décembre, à 14 h)

Quel cirque!

Pour sa toute nouvelle production, le Cirque du Soleil brise la glace : ses acrobates redoubleront de prouesses… sur des patins! Mis en scène par un duo issu d’une autre troupe circassienne montréalaise, Les 7 doigts, avec la collaboration de l’ex-champion du patinage canadien, Kurt Browning, le spectacle dont la trame n’est pas sans rappeler l’histoire d’Alice au pays des merveilles s’annonce givré! Crystal est présenté au Centre Bell du 20 au 31 décembre.

Tiens, le spectacle que donne Patrick Léonard (lui aussi des fondateurs de la troupe des 7 doigts) s’appelle Patinoire… Il semble qu’on ait de la suite dans les idées. Pour éblouir et faire rire, Léonard n’en manque pas, des idées, et joue des déséquilibres comme d’autres cultivent la stabilité. À la TOHU, du 19 décembre au 6 janvier.

Sur les planches

À la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, passez en mode festif à la 54e édition du Casse-Noisette des Grands Ballets canadiens, chorégraphiée par Fernand Nault (du 14 au 30 décembre; matinées et soirées). Décembre, le spectacle musical de Québec Issime, est à l’affiche au Théâtre Maisonneuve, et Mary Popins, dans sa version québécoise primée, est de retour au Théâtre Saint-Denis (jusqu’au 30 décembre). Supercallifragilistique!

Familiarisez-vous avec l’œuvre du grand Michel Tremblay au Théâtre Jean-Duceppe, où l’on donne la pièce Enfant insignifiant!, avec une belle brochette de comédiens montréalais (jusqu’au 3 février).

 

Pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, consultez les sites de La Vitrine et de la Place des Arts.

Vous n’avez encore rien de prévu pour le 31? Consultez sans tarder notre Guide du réveillon du Nouvel An.

Thumbnail

Efforts et réconfort

Une première bordée de neige a fait de Montréal un véritable royaume du bonhomme hiver. Allez jouer dehors, avant ou après avoir festoyé! Le festival Noël dans le parc (les festivals ne font jamais relâche à Montréal!) vous réserve de belles surprises avec ses 100 spectacles et ses activités gratuites dans trois « villages » aménagés pour l’occasion (du 1er au 25 décembre).

 

Noël vous rend tristounet? Faites une cure de lumière! Les bascules brillantes et sonores de Luminothérapie et les 13 000 ampoules du sapin de la Place Ville Marie chasseront votre vague à l’âme. Si les symptômes persistent, passez devant la vitrine du grand magasin Ogilvy, rue Sainte-Catherine : ce royaume hivernal miniature devrait vous mettre en joie. Puis, prenez de la hauteur dans la Grande roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres) ou à l’Observatoire de la Place Ville Marie, d’où la vue sur la ville et ses alentours est imprenable.

Thumbnail

La patinoire Natrel, dans le Vieux-Port, est ouverte aux amateurs de glisse et de nouba : la patinoire extérieure réfrigérée offrant la vue la plus spectaculaire sur Montréal est aussi un lieu de divertissement toute la semaine, avec ses mardis cardio sur glace, ses mercredis rythmes chauds, ses jeudis DJ et ses feux d’artifice du samedi. Pirouette! Au Parc olympique, le Village d’hiver V propose un tout nouveau sentier réfrigéré et glacé où patiner sans bourse délier. Les frileux peuvent, quant à eux, se mouvoir à l’intérieur, à la patinoire de l’Atrium le 1000.

Sur la glace du Centre Bell, les Canadiens de Montréal, notre légendaire équipe de hockey, sont parfois plus habiles que de simples quidams sur le pavé. Les Habs (pour les intimes) seront sur la route pendant les fêtes – et ils font salle comble quand ils sont en ville –, mais vous pouvez néanmoins acheter des billets individuels pour les matchs de janvier sur le site de revente officiel de l’équipe, La voûte aux billets. C’est simple (et sécuritaire) et, croyez-nous sur parole, vous ne regrettez pas votre expérience dans les gradins remplis de partisans survoltés. Go Habs go!

Thumbnail

Après l’effort, le réconfort. Concluez vos tribulations urbaines par une bonne tasse de café ou de thé. Au préalable, consultez notre liste des cafés indépendants et notre sélection de salons de thé. Ou bien trouvez un coin douillet pour prendre l’apéro dans nos articles consacrés aux endroits où siroter un cocktail et aux bars cachés et dans nos suggestions de sorties nocturnes. Vous trouverez aussi dans la liste des lieux où rôtir au coin d’un feu de cheminée, les activités gratuites à faire cet hiver et les activités des fêtes pour tous une foule d’idées géniales pour vous réchauffer.

 

En complément : Où se connecter au wifi à Montréal et Applis utiles quand on visite Montréal

Thumbnail

Dans les musées et les galeries

À la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, admirez les couvertures d’un magazine imaginaire consacré à Montréal et qui, à la manière du New Yorker, s’appelle Le Montréaler. Le résultat est passionnant, et vraiment réjouissant : cette chouette exposition gratuite présente le travail de 55 illustrateurs qui ont proposé une vision unique (drôle, caustique, poétique) de la métropole (jusqu’au 14 janvier). Et les œuvres s’achètent!

Au Musée d’art contemporain, ne manquez pas A Crack in Everything / Une brèche en toute chose, l’exposition entièrement consacrée à Leonard Cohen (jusqu’au 9 avril 2018). Pour comprendre pourquoi, ici, le hockey est une religion, voyez Passion : hockey, à Pointe-à-Callière (jusqu’au 11 mars). Au Musée des beaux-arts, mettez le cap à l’Ouest avec Il était une fois… le western (jusqu’au 4 février). Voyez aussi Génie autochtone, au Centre des sciences de Montréal (jusqu’au 31 décembre) et Pignon sur rue à Montréal, au Musée de la mode (jusqu’au 30 décembre). Au Musée McCord, Illusions, l’art de la magie présente des affiches de très grand format immortalisant de célèbres magiciens du début du XXe siècle, comme le fameux Houdini (jusqu’au 7 janvier), ainsi qu’une très belle exposition du photographe canadien d’origine hongroise, Gabor Szilasi, Le monde de l’art à Montréal, 1960-1980 (jusqu’au 29 avril).

Voyez aussi les expos du moment au Centre Phi et à la DHC/ART (Bill Viola : naissance à rebours, jusqu’au 11 mars), à l’Arsenal, au Centre canadien d’architecture, au centre Never Apart, à la Fonderie Darling, à la Galerie de l’UQAM et au Belgo.

Thumbnail

Concerts et virées nocturnes

Montréal est une ville de musique : il y a des concerts partout, tout le temps ! Découvrez les programmations de musique indé de la Casa del Popolo, de La Sala Rossa, et de La Vitrola, du Divan Orange, du Quai des Brumes (Réveillon stylé, le 22), du O Patro Vys, du Petit Campus et du Café Campus, du National et de La Tulipe (Pop 80, le 23), du Club Soda, de L’Astral (All That Remains, le 23), du Centre Phi, du Lion d’Or, de L’Escogriffe Bar Spectacle et du Bar Le Ritz PDB, entre autres. Pour une formule souper-spectacle, optez pour le Balcon ou le Casino de Montréal. Découvrez la crème des musiciens de jazz québécois à l’Upstairs Jazz Bar & Grill (Dawn Tyler Watson, le 22; Jessica Vigneault, le 23), au Dièse Onze (Wray Downes, le 22; Daniel Thouin, le 28) et au Café Résonance. Les grands noms de la musique se produisent au Théâtre Fairmount, au Centre Bell, au MTELUS (Snails, le 28), au Théâtre Corona au Belmont, à la SAT, et à la Place des Arts ou, dans un registre plus classique, à la Maison symphonique. Exprimez-vous en vous époumonant dans les karaokés montréalais et dansez ensuite jusqu’au petit matin dans les boîtes les plus animées en ville : ÖriGn, New City Gas, Newspeak, Circus Afterhours, StereoBar, Stereo, Datcha, Salon Daomé, Unity, École Privée, La Voûte, Soubois et Velvet.