Quoi faire à Montréal du 1er au 7 décembre

Isabelle Wolfmann

Cette semaine, on fait des emplettes, on boit du chocolat chaud, on écoute de la musique de saison et on fait une cure de lumière. Suivez le guide!

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Un air de fêtes

Fa la la la la…. L’esprit des fêtes vous gagne-t-il déjà? Si vous avez raté le père Noël (il a une longueur d’avance, à Montréal) rue Sainte-Catherine, sachez qu’il aime se montrer et qu’il sera du Défilé des rêves de la Plaza St-Hubert (le 1er décembre). Accessoirement, en attendant le grand jour, il se pavane au Royaume du père Noël du Complexe Desjardins (du 18 novembre au 24 décembre,) et rode au Musée Stewart, où on lui consacre une exposition.

C’est la course aux emplettes! Heureusement, la ronde des marchés de Noël montréalais se poursuit. Cette semaine, on magazine du mobilier (qu’on peut toujours faire livrer), de chouettes produits artisanaux et des vêtements au marché de Noël de l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie (du 26 novembre au 4 décembre); on esquisse un pas de danse (pour la bonne cause) au Marché Casse-Noisette des Grands Ballets canadiens (du 30 novembre au 10 décembre); on se rue sur les créations raffinées et design de Souk@SAT (du 29 novembre au 3 décembre); et on déambule au Grand marché de Noël extérieur du Quartier des spectacles (du 1er au 24 décembre).

Si vous ne débordez pas encore d’enthousiasme à l’idée de faire des achats, vous pouvez toujours écouter de la musique en buvant un chocolat chaud au festival Noël dans le parc (du 1er au 25 décembre) ou, place Jacques-Cartier, à Montréal en fêtes (du 1er au 24 décembre). 

Thumbnail

Noël vous rend tristounet? Faites une cure de lumière. Les bascules sonores et lumineuses de Luminothérapie et les 13 000 ampoules du sapin de la Place Ville Marie chasseront votre vague à l’âme. Si les symptômes persistent, passez devant la vitrine du grand magasin Ogilvy, rue Sainte-Catherine : ce royaume hivernal miniature devrait vous mettre en joie.

Thumbnail

Activités extérieures

Vous savez ce que disent les mordus de plein air quatre saisons? Il n’y a pas de mauvaise météo, il n’y a que des tenues inadéquates! Alors, enfilez manteau, gants et tuque, car voici de bonnes raisons de prendre l’air tout en se divertissant et en s’informant : partez à la découverte du mont Royal grâce à la programmation des Amis de la montagne; suivez Paul à Montréal, dans le Plateau Mont-Royal, un parcours urbain en bédé réalisé par Michel Rabagliati, l’auteur de la série québécoise à succès Paul (départ au métro Laurier; durée : 60 min; jusqu’au 10 décembre); et concluez votre virée dans la Grande roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres) (ou à l’Observatoire 360 ° de la Place Ville Marie), d’où la vue sur la ville et ses alentours est imprenable.

À lire en complément : activités gratuites à faire cet hiver et activités des fêtes pour tous

Thumbnail

Agenda culturel

Le Festival Bach de Montréal est toujours à l’affiche (découvrez sa programmation fournie ici); le festival du cinéma lesbien, gai, bi et trans, Image + Nation (dont c’est la trentième édition), aussi (jusqu’au 3 décembre). Fred Pellerin, conteur à la langue bien pendue, revient sur scène à Montréal avec un sixième spectacle qu’il a rodé à… Paris! Voyez Un village en trois dés au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

Vive le vent… et les concerts de Noël! En ce moment, ce n’est pas ce qui manque. Pour vous en convaincre, consultez Les concerts du temps des fêtes.

Au théâtre, deux grands interprètes québécois, Maude Guérin et François Papineau, se retrouvent sur scène après 20 ans dans Vu du pont, la pièce choc d’Arthur Miller, au théâtre du Nouveau-Monde (jusqu’au 9 décembre). Filles en liberté, à La Licorne, Sous la nuit solitaire, au Quat’Sous, et Les secrets de la Petite Italie, chez Duceppe, sont à l’affiche jusqu’au 2 décembre; et Mazal Tov, au Prospero, jusqu’au 9 décembre. Lisez notre guide théâtre de l’automne, et pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, rendez-vous sur les sites de La Vitrine et de la Place des Arts.

Dans les musées et les galeries

Au Musée d’art contemporain, ne manquez surtout pas l’exposition A Crack in Everything / Une brèche en toute chose (jusqu’au 9 avril 2018), entièrement consacrée à Leonard Cohen. Au Musée des beaux-arts, mettez le cap à l’Ouest avec Il était une fois… le western, qui offre une approche du cinéma western en considérant ses liens avec les arts visuels (peinture, sculpture, photographie) depuis le milieu du XIXe siècle à nos jours (jusqu’au 4 février). Entre-Deux-Mondes (jusqu’au 3 décembre) et Mnémosyne (jusqu’au 20 mai 2018) y sont toujours à l’affiche. Voyez aussi Génie autochtone , au Centre des sciences de Montréal (jusqu’au 31 décembre) et Pignon sur rue à Montréal, au Musée de la mode (jusqu’au 30 décembre). Au Musée McCord, Illusions, l’art de la magie présentent des affiches de très grand format immortalisant de grands magiciens du début du XXe siècle, comme le célèbre Houdini (jusqu’au 7 janvier).

 

À lire en complément : Les grandes expos à voir à Montréal cet automne et cet hiver.

Admirez les œuvres joyeuses et colorées de François Morelli, à La Poste, et ne manquez pas Mondes oniriques, au Centre Phi, le troisième volet de Sensory Stories (jusqu’au 16 décembre). Voyez aussi les expos du moment à la DHC/ART (Bill Viola : naissance à rebours, jusqu’au 11 mars), à l’Arsenal, au Centre canadien d’architecture, au centre Never Apart, à la Fonderie Darling, à la Galerie de l’UQAM et au Belgo.

Concerts et virées nocturnes

Montréal est une ville de musique : il y a des concerts partout, tout le temps ! Découvrez les programmations de musique indé de la Casa del Popolo, de La Sala Rossa, et de La Vitrola, du Divan Orange, du Quai des Brumes, du O Patro Vys, du Petit Campus et du Café Campus, du National et de La Tulipe, du Club Soda, de L’Astral, du Centre Phi, du Lion d’Or, de L’Escogriffe Bar Spectacle et du Bar Le Ritz PDB. Pour une ambiance souper-spectacle entre café-théâtre parisien et cabaret new-yorkais, rendez-vous au Balcon ou au Casino de Montréal. Découvrez la crème des musiciens de jazz québécois à l’Upstairs Jazz Bar & Grill (Rachel Therrien, le 2), au Dièse Onze et au Café Résonance. Les grands noms de la musique se produisent au Théâtre Fairmount (Fred Fortin, le 2), au Centre Bell, au MTELUS (The National, le 7), au Belmont, à la SAT, au Théâtre Corona (Children of Bodom, le 1) et à la Place des Arts ou, dans un registre plus classique, à la Maison symphonique. Amusez-vous ensuite jusqu’au petit matin dans les boîtes les plus animées en ville : ÖriGn, New City Gas, Newspeak, Circus Afterhours, StereoBar, Stereo, Datcha, Salon Daomé, Unity, École Privée, La Voûte, Soubois et Velvet.

Isabelle Wolfmann, rédactrice

Touche-à-tout curieuse, voyageuse et musicienne aimant le bon vin et les petits plats, Isabelle est rédactrice et traductrice pour des sites culturels, des maisons d’édition, des magazines de cuisine et de style de vie. Elle s’est fait, malgré l’hiver, un nid douillet à Montréal, où elle vit, à deux pas du pont Jacques-Cartier, avec son homme et son chat.