Une grande exposition à ciel ouvert

Richard Burnett

Une exposition en plein air présentera tout l’été les œuvres d’artistes canadiens et étrangers et fera flotter 200 drapeaux du monde entier. Intitulée La Balade pour la Paix : un Musée à ciel ouvert, cette grande présentation d’art public sera installée rue Sherbrooke, dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, du 50e anniversaire d’Expo 67 et des 150 ans de la Confédération canadienne.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Un musée à ciel ouvert en plein centre-ville

Présentée par le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), en collaboration avec le Musée McCord, La Balade pour la Paix : un Musée à ciel ouvert occupera un kilomètre de la rue Sherbrooke durant cinq mois, du 5 juin au 29 octobre. Cette installation majeure, conçue par l’architecte paysagiste québécois Claude Cormier, s’inspirera du « caractère ludique et futuriste d’Expo 67 ».

Thumbnail

67 œuvres et 200 drapeaux pour la paix

Débutant, à juste titre, à proximité du nouveau Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein du MBAM, La Balade réunira des œuvres véhiculant un message de paix et reflétant les valeurs d’humanisme, de tolérance et d’ouverture qui ont présidé à la tenue de l’Exposition universelle de 1967. Elle fera aussi flotter les drapeaux des 13 provinces et territoires canadiens, ainsi que ceux de 200 pays, à l’image de la place des Nations qui avec ses drapeaux colorés avait fait sensation à l’Expo 67.

Thumbnail

Des œuvres d’artistes d’ici et d’ailleurs

Pour cette balade inspirée, 42 clichés grand format seront exposées au recto et au verso de gigantesques panneaux. Des photographes montréalais renommés ont parcouru le monde pour l’occasion, afin de présenter des images qui s’inspirent des valeurs d’ouverture, de paix et de diversité qui ont été celles de l’Expo 67. En outre, 29 sculptures monumentales et installations d’artistes célèbres d’ici et d’ailleurs, d’Alexandre Calder à Keith Haring, seront exposées rue Sherbrooke.

Thumbnail

Un totem en hommage aux enfants autochtones

La première pièce de la Balade pour la Paix, installée devant le Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein du MBAM, sera un totem intitulé Residential School Totem Pole. L’œuvre monumentale (21,45 m de haut) de Charles Joseph, de la nation Kwakiutl, sur la côte ouest du Canada, est un hommage aux enfants des Premières Nations qui, comme l’artiste, ont été arrachés à leur famille et envoyés dans des pensionnats religieux.

En 2015, le gouvernement canadien a reconnu qu’entre 1820 et 1996, ces enfants ont été les victimes d’un génocide culturel. Œuvre commémorative, le totem de Charles Joseph est un symbole de réconciliation.

Thumbnail

Justice et droits de l’homme

Illustre ambassadrice de la Balade pour la Paix, Louise Arbour a lutté toute sa vie pour les droits de l’homme. Madame Arbour a siégé à la Cour suprême du Canada et occupé des postes prestigieux aux Nations Unies, dont celui de haut-commissaire aux droits de l’homme. Elle siège à titre de juge ad hoc de la Cour internationale de justice et est depuis peu représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies pour les migrations internationales.

« Cette exposition exprime des valeurs fondamentales d’humanisme et de paix qui me sont très chères, a-t-elle confié. Expo 67 a contribué à l’ouverture de Montréal et du Québec sur le monde et, 50 ans plus tard, des gens de partout sur la planète y vivent, partageant leur culture et leur espoir de paix. Cette exposition est un superbe cadeau à tous les Montréalais de toutes les origines pour célébrer les 375 ans de Montréal. »

La Balade pour la Paix : un Musée à ciel ouvert sera présentée du 5 juin au 29 octobre dans la rue Sherbrooke, entre le Musée des beaux-arts de Montréal et l’Université Concordia et le Musée McCord et l’Université McGill. Détails à 375mtl.com.

 

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici.