De bonnes vibrations au Festival international de reggae de Montréal

Richard Burnett

Les meilleurs artistes de reggae, de dancehall et de soca se donnent rendez-vous à Montréal chaque été au Festival international de reggae. La quatorzième édition de cet événement phare aura lieu du 18 au 20 août, au quai Jacques-Cartier du Vieux-Port.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Unis contre la violence

On entend peu de reggae à la radio depuis les belles années de Bob Marley and The Wailers qui, avec leur musique populaire, ont connu un immense succès. Partout dans le monde, les festivals de reggae aident à la diffusion du reggae et du dancehall et sont essentiels à leur promotion et à leur croissance.

Voilà des années que le Festival international de reggae de Montréal présente des étoiles du genre, de Jimmy Cliff à Luciano, et des grands noms du dancehall, tels Sean Paul, Shaggy et Lady Saw.

À son propos, le grand historien du reggae, Roger Steffens, a d’ailleurs dit que c’était « un des meilleurs festivals de reggae en Amérique du Nord, comparable au vénérable Reggae on The River californien ».

Le thème choisi pour cette 14e édition est, de nouveau, « Unis contre la violence ».

Des invités de marque

Un groupe et un chanteur étoiles sont programmés en ouverture du festival, le 18 août : les légendes du roots d’Inner Circle, formé en 1968 et qui s’est fait connaître avec des tubes comme Bad Boys, Sweat (A La La La La Long) et leur succès mondial de 2015 Tenement Yard (news Carrying Dread), avec l’artiste invité Chronixx; et Sanchez, célèbre artiste jamaïcain né à Kingston, dont la soul aux accents romantiques devrait toucher le cœur des festivaliers. 

Neuf autres groupes sont à l’affiche le vendredi et le premier concert est prévu à 16 h.

La fièvre du samedi soir

Consacrée au dancehall, la deuxième journée du festival (le 19 août) est la plus populaire chaque année. Dix groupes sont programmés à compter de 15 h, dont la formation de soca Ultimate Rejects, lauréate du concours musical de la Road March de 2017, le carnaval de Trinité-et-Tobago.

La superstar du dancehall Konshens est de retour pour une deuxième performance au festival et Charly Black, le populaire DJ de sound system devenu chanteur populaire, y fait un premier passage.

Reines de la nuit

Sacrée « reine du reggae », Marcia Griffiths, qui s’est déjà produite au festival en 2014 et qui avec Rita Marley et Judy Mowatt a formé le trio I-Three avant que celui-ci n’accompagne Bob Marley, a ouvert la voie à de nombreuses femmes dans le monde du reggae, dont Lady Saw (qu’on a vue au festival de Montréal en 2015) et Tanya Stephens, la tête d’affiche de dimanche soir.

Etana, qui s’est illustrée dans les palmarès musicaux avec sa voix charmeuse, est aussi de la partie le 20 août. C’est sa deuxième apparition au festival depuis la sortie remarquée de son album I Rise, en 2014.

Notons par ailleurs que le roi du reggae canadien, le Montréalais Jah Cutta sera également sur scène le 20 août, ainsi que le « gouverneur du dancehall » Lieutenant Stitchie, de Spanish Town, en Jamaïque. Coup d’envoi des festivités à 15 h.

Les Caraïbes au bord du Saint-Laurent

Organisé au quai Jacques-Cartier du Vieux-Port, le long du Saint-Laurent, le Festival international de reggae de Montréal est un événement convivial et familial. Vous trouverez sur son site une zone VIP, des bars, une boutique de souvenir et des stands de mets et de boissons préparés par les meilleurs restaurants caribéens en ville.

Le Festival international de reggae de Montréal a lieu du 18 au 20 août. Cliquez ici pour visiter la page Facebook de l’événement et ici pour aller au site officiel du Vieux-Port de Montréal.

Informations à montrealinternationalreggaefestival.com ou au 514-482-7921.