Danse : les chorégraphies de l’hiver-printemps 2019

En 2019, de grands chorégraphes reviennent éblouir le public montréalais, les éternels classiques continuent de nous enchanter et la relève s’impose avec grâce. Sélection.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Danse Danse

Après l’incroyable Until the Lions, le virtuose Akram Khan revient sur la scène du Théâtre Maisonneuve avec XENOS - « étranger » en grec — (du 13 au 16 février), un spectacle où il explore en mouvement l’histoire de la Première Guerre mondiale à travers le personnage d’un soldat de l’Inde coloniale. Entouré de cinq musiciens qui joueront en direct, il demande : « qu’est-ce qui nous rend humains ? »

Voir toute la programmation de Danse Danse.

Les Grands Ballets Canadiens de Montréal

Ballet à l’aura éternellement éblouissante, Le Lac des cygnes (du 21 février au 2 mars), chef d’œuvre de Tchaïkovski, revient à la Place des Arts de Montréal dans une adaptation de Krysztof Pastor, directeur du Ballet national de Pologne. « Un tour de force, d’une grâce souveraine », nous annonce-t-on.

Voir toute la programmation des Grands Ballets Canadiens de Montréal.

Théâtre La Chapelle

En 2019, le cirque contemporain fera son entrée au Théâtre La Chapelle avec L’homme de Hus (du 11 au 16 février) de Camille Boitel, présenté en partenariat avec la TOHU. Très attendue également, la nouvelle création de Clara Furey, intitulée Projet Album (dates à venir en mai), une invitation lancée par le Théâtre à différents artistes afin de créer une œuvre à partir de l’album de musique de leur choix.

Voir toute la programmation du Théâtre La Chapelle.

L’Usine C

Œuvre de l’artiste visuel et bédéiste Grec Dimitris Papaioannou, The Great Tamer (du 24 au 27 janvier) se dévoile comme « une fable en noir en blanc » au cœur d’un décor en pente composé de plaques anthracite amovibles. Les danseurs, qui évoluent au rythme du sol ondoyant, interprètent « l’étreinte perpétuelle de la vie et du trépas ».

Voir toute la programmation de l’Usine C.

L’Agora de la danse

La chorégraphe Hélène Blackburn revient avec une relecture de Cendrillon, en puisant son inspiration dans les contes de Perrault et des frères Grimm ainsi que dans les opéras de Rossini et de Prokofiev. Dans Not Quite Midnight (le 9 février), six danseurs, accompagnés de dix personnes choisies au hasard parmi le public, traiteront les thèmes du courage, de la transformation et de la victoire contre l’exclusion.

Voir toute la programmation de l’Agora de la danse.

 

Tangente

Programmes doubles et triples s’enchaîneront pour vous présenter le meilleur de la relève en danse contemporaine, sans oublier le spectacle de fin de saison, Les danses de mai, Opus 2019 (du 22 au 25 mai), interprété par les finissants de l’École de danse contemporaine de Montréal. Vous y retrouverez une réécriture de l’œuvre de Marie Chouinard par Isabelle Poirier — Le Cri du monde — et des créations originales de Marie Béland — Vie et mort de l’élégance — et d’Alan Lake, qui vous réserve une nouveauté.

Voir toute la programmation de Tangente.

 

Laure Juilliard

Laure Juilliard, blogueuse

Laure est la fondatrice du blogue « Une Parisienne à Montréal ». Rédactrice et gestionnaire de communautés, Laure est aussi une globe-trotteuse épicurienne toujours en quête de concepts innovants et de bonnes adresses. Début 2016, elle a cofondé Slow Journeys, un webzine sur le tourisme écoresponsable et design.

Blogue / Facebook Instagram / Twitter / Linkedin

Pour consulter la liste de nos collaborateurs habituels, cliquez ici.