Week-end Fétiche de Montréal

Richard Burnett

Passion, mode et glamour sont au programme du Week-end Fétiche de Montréal où accourent les amoureux d’attirails aguichants du monde entier. Ateliers, expos, défilés et soirées, tous les fantasmes seront comblés à cette 13e édition, qui aura lieu du 30 août au 4 septembre.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Cocktail d’ouverture

On vient du Japon et d’Allemagne pour assister au Week-end fétiche montréalais. Toujours très couru, le souper de bienvenue et cocktail aura lieu cette année le 31 août, de 20 h à 3 h (la soirée cocktail débutera à 22 h). C’est une bonne occasion de faire des rencontres et de renouer de vieilles amitiés. L’ambiance y est décontractée; on peut y arborer une tenue de ville ou fétichiste, même si un code vestimentaire fétichiste ou goth-glam est suggéré.

Voyage dans le temps

Le Kabaret Kink annuel se tiendra le 1er septembre à l’illustre Café Cléopatra, un club d’effeuillage ouvert depuis 1893, unique vestige du fameux Red-Light district montréalais. Une salle de spectacles à l’allure de cabaret s’y trouve à l’étage, au-dessus du club de danseuses du rez-de-chaussée.

L’espace d’une centaine de places, avec son décor, son éclairage et ses boules disco tout droit sortis des années 1970, accueillera le Kabaret Kink annuel dont le thème est « Burlesque Élégance ». Artistes chevronnés et sexy à l’affiche; tenue fétichiste fantasy ou goth-glam de rigueur!

Le même soir, la soirée Underworld Creatures explorera dans le décor caverneux du club Katacombes le côté obscur du Montréal fétiche, goth, new-wave, industriel et underground. Tatouages et modifications corporelles aussi à l’honneur.

Fashionistas fétichistes

Montréal est une ville ouverte d’esprit, c’est pourquoi le Week-end Fétiche de Montréal propose des activités extérieures aussi débridées qu’instructives.

Le 2 septembre, l’animation de rue Mode en folie comprendra des démonstrations de shibari (art antique japonais du ligotage), des défilés de mode, des présentations fétiches, des performances de la reine du burlesque montréalais, Velma Candyass, accompagnée des Candyass Cabaret Artists, et plus encore, de 19 h à 20 h, sur le tapis rouge de la rue Sainte-Catherine, en plein cœur du Village gai. Le tout est gratuit et ouvert à tous.

N’oubliez pas votre appareil photo : la fameuse installation des Boules arc-en-ciel, une canopée artificielle de 180 000 boules en résine au-dessus des nombreuses terrasses du quartier et du kilomètre piétonnier de la manifestation artistique Aires Libres fait un cadre exceptionnel.

Photo, photo

Le 3 septembre, le Week-end Fétiche de Montréal organisera sa neuvième randonnée photo fétiche, à l’occasion de laquelle des fétichistes sur leur trente-six rejoindront des lieux emblématiques de la ville, prisés des touristes comme des locaux.

La randonnée débutera à la place Émilie-Gamelin, en face de l’Hôtel des Gouverneurs, le quartier général du festival. Comme le précisent les organisateurs de l’événement, cette rando photo « n’est pas faite pour les photographes non fétichistes ».

Cela n’empêche généralement pas les passants de prendre des photos de ces « randonneurs » d’un genre particulier et des égoportraits en leur compagnie. Ce safari photo urbain est à vrai dire l’un des événements les plus populaires du festival.

Le Studio 54 en version latex

La soirée du samedi est généralement le point culminant du Week-end Fétiche. Cette année, le LATEXTACY : Bal costumé fétiche et fantaisie sexy kink « Studio 54 » aura lieu à l’immense Club Unity, dans le Village. On y revisitera le légendaire studio new-yorkais, avec moult latex!

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici